D'ÉNORMES REGRETS POUR L'ALÉSIEN ROMAIN DUMAS

Romain Dumas avait pourtant fait le job lors de ses 6 heures de Monza. C'est lui qui allait chercher, sur le mythique circuit italien, une séance de qualification parfaite qui débouchait sur une pole position. Un excellent départ et deux premières heures la aussi quasi parfaite avec une avance sur les seconds qui ne cesse de grimper. Apres deux très bons relais, le pilote gardois et ses partenaires Olivier Pla et le Brésilien Pipo Derani comptaient 50s d'avance sur le reste des participants. Mais alors qu'elle semblait vouée à la victoire, à la mi-course, la Glickenhaus 007 LMH numéro 708 allait d'abord se voir sanctionner d'une pénalité pour un excès de vitesse commis sous drapeau jaune. 

Puis quelques tours plus tard, après 96 tours pour être précis, c'est une fumée blanche qui envoyait la voiture du gardois au stand. Malheureusement, définitivement... Verdict, turbo cassé. Au grand désespoir du pilote alésien sur ses réseaux sociaux "Quelle déception…. Tout était parfait jusqu'à cette casse du turbo. Merci à l'équipe qui a donné le meilleur d'elle-même, on y a cru, try again..". En attendant, la Glickenhaus va retourner aux mains de ses ingénieurs, faire impasse sur le Japon et essayer de revenir plus forte pour la fin de la saison. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LE MAM’SOCCER 5 PADEL…UN LIEU QUI PEUT VITE APPARTENIR À TOUT LE MONDE

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"