LE PETIT PRINCE N'A PAS RATÉ SA SORTIE

Il était une heure du matin quand il est entré dans le halo de lumière...sur une version funk de la Corrida de Francis Cabrel. Les 1400 personnes présentes dans les arènes de Marguerittes, n'avaient d'yeux que pour lui. Ils avaient eu le temps de se chauffer sur les victoires de Eddy Faetmi face à l'argentin Ortiz, de Karim Jabri  face au Corse Grégoire ou de l'ancien champion d'Europe, lui aussi Marguerittois, Karim Bidouch. Le temps d'enrager après la défaite d'un de leur chouchou, Franck Reoutzkoff battu par le champion d'Espagne Marquez. La soirée était belle malgré l'inquiétude qui avait traversé les arènes au moment du malaise d'Antoine Testa, l'un des juges arbitres, après le troisième combat. Cette première soiree du Petit Prince Trophy était un véritable succès. 


Les premières note de Cabrel ont retenti et il a pénétré sur la piste des arènes tout de blanc vêtu. Motivé comme jamais après six mois a se préparer et a se mettre au poids*. La suite, ce sont trois rounds, face à Yoann Mermoux, combattant du Top 10 français en K1, très honoré de boxer contre ce monstre sacré qu'il allait voir combattre petit. Les coups du gardois étaient encore très précis, le temps ne semblait pas avoir d'emprise sur lui. il était déclaré vainqueur par les juges. Clôturant ainsi a 41 ans et 11 mois, 20 ans de carrière de kickboxeur ponctuée de 17 titres de champion du monde, de la plus longue série de victoire du Kickboxing et d'une gentillesse inégalable. Retiré des rings depuis quelques secondes, il prenait alors le micro et faisait un joli clin à sa belle ville de Marguerittes qui aura toujours été à ses côtés pendant ses 20 ans. Ce soir, Marguerittes, lui a rendu tout cet amour... Respect champion!!!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LE MAM’SOCCER 5 PADEL…UN LIEU QUI PEUT VITE APPARTENIR À TOUT LE MONDE

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"