LES AFFILIATES BATTLE FONT LEUR RETOUR AU PARNASSE

Si vous vous rendez au Parnasse ce week-end, vous assisterez à ce qui se fait de mieux en matière de Crossfit en France. En effet, les Affiliates Battle, deuxième édition, et ses finales sont de retour ces 23 et 24 juillet dans la salle chère a l'USAM Nimes. Après des qualifications qui ont reuni près de 4500/5000 participants, ce sont près de 650 finalistes qui tenteront de se départager tant en individuel qu'en équipe de trois. Rien n'a été laissé au hasard pour cette édition, en témoigne la programmation des Affiliates qui a été confié à deux pointures de cette discipline, Jocelyn Chaney, head coach de la communauté Vikings Training, véritable perfectionniste de la discipline et les WOD (les programmes) de qualification pour la compétition à Yohan Gigord, ancien rugbyman reconverti avec succès au Crossfit où il été numéro un français et plusieurs fois qualifié pour les compétitions européennes. Cette année, la compétition, et c'est une nouveauté, se déroulera sur deux jours car devant le succès, il était trop compliqué de tout caler sur une journée. Notamment aussi parce que la compétition sera découpée en cinq catégories... Les teens de 15 ans à 17 ans, les Élites de 18 à 34 ans, les Masters de 35 à 39 ans, les Masters + pour les plus de 40 ans et les Adaptiv pour les personnes présentant un handicap. Quentin Minel, joueur de l'USAM, qui par ses études, fait partie intégrante de l'organisation de la compétition, nous explique "Il y a de plus en plus de participants qui s'inscrivent pour se qualifier. Le niveau va être excellent. Il va y avoir un peu plus de show, ça va être plus spectaculaire. La programmation des WOD a été donné a des personnes confirmés, ce qui est un signe de sérieux. On sent que ça gagne en qualité et en prestige. Il y a eu une demande énorme pour que ça se déroule dans un endroit comme le Parnasse. On crée un village sur le parvis du Parnasse qui sera dédié au CrossFit avec des exposants et des animations autour de cette discipline qui plaît de plus en plus. Le but était de faire un lieu de vie pour les athlètes et pour les gens qui viennent voir". En attendant, tout le monde s'affaire a ce que tout soit prêt pour ce week-end....


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"