"PORTER LE MAILLOT DE L'ÉQUIPE DE FRANCE, ÇA DONNE UNE MOTIVATION SUPPLÉMENTAIRE”

Le Saint Siffrettois Mathieu Billotet a, à 19 ans, participé à sa premier épreuve de coupe du monde a Vallnord Pal Arinsal en Principauté d'Andorre. Maillot de l'équipe de France sur les épaules, le pensionnaire du club du Vélo Club Mont Aigoual Pays Viganais, qui a débuté le vélo a l'âge de 8 ans, a connu une première difficile mais encourageante. Il nous raconte sa première.


JS30: Tu t'es présenté dans quel état d'esprit en Andorre pour ta première coupe du monde?
Mathieu Billotet: En fait, j'avais fait la demande après les championnats de France mais je savais pas si j'allais y participer car il fallait faire un top 10 sur les France et moi j'avais fini 12e. Il y a eu des défections et j'ai pu y participer. J'ai pas forcément eu le temps de gamberger. Du coup, j'ai pas trop eu de pression et je m'étais dit dans ma tête qu'il fallait que je vive le truc à fond.
JS30: Qu'est ce que ça fait de porter le maillot bleu de l'équipe de France?
MB: C'est une fierté... Je sais pas trop comment l'exprimer, ça fait bizarre. Par contre, ça donne une motivation supplémentaire. Sur le bord du parcours, les supporters reconnaissent le maillot de l'équipe de France et t'encouragent par rapport à ça. Ça donne plus de rage à rouler.
JS30: Ta course a pas été la course la plus facile de ta jeune carrière?
MB: Je pars en dernière position par rapport au fait de ma sélection tardive. C'est une course qui se déroule à 1900 mètres d'altitude et soit tu es préparé à l'altitude sois pas du tout. Perso je n'ai pas fait de préparation en ce sens là mais je n'ai pas voulu m'affoler. Je remonte tranquillement aux portes du Top 50 et là mon cintre se desserre. Dans les descentes, il ne tient plus. J'arrive jusqu'à la zone technique où on me le resserre mais j'ai perdu une vingtaine de places. Je termine 64e et je prends des points UCI qui me permettront d'être mieux placé sur les prochaines départs.
JS30: On a vraiment l'impression que tu franchis un pallier cette saison, tu le ressens toi aussi?
MB: Oui honnêtement je le ressens. Avec ma famille on s'en est aperçu. Merci de le souligner. C'est vrai que je prends beaucoup de plaisir cette saison.
JS30: Quel est ton programme et quels vont être tes objectifs d'ici la fin de cette saison?
MB: En route, j'ai le Grand prix de la Ville d'Uzès qui se déroule chez moi. Sinon je serai sur la Coupe de France à Superdevoluy et aussi aux finales a Levens du côté de Nice. J'ai prévu aussi de participer au Roc d'Azur et à la Cycl'Aigoual qui a été reporté à début septembre. Je veux continuer à progresser et essayer de grappiller quelques places en Coupe de France. Mon objectif numéro 1 est de m'améliorer encore et toujours.

            Crédit photos: Noam Meresse Cycling

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"