"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"

Ludo Gros a tenu a remercier tous les bénévoles du club sans qui le club ne fonctionnerait pas, il a de suite eu un mot pour Gaby Taves, celle qui était la prépa physique du club, puis son adjointe puis son véritable binôme, Philippe Potavin avec qui Gaby et lui ont formé un trio cette saison et Manu son frère, qui s'il arrête le côté sportif, reste au club pour s'occuper des partenaires. Ludo a donc rendu son tablier de coach du Foot Féminin Nîmes Métropole Gard un soir de victoire à Rueil-Malmaison mais surtout de maintien en D2...cette D2 ou il a ramené le FFNMG il y a trois ans. On s'était vu lors du match aller à Marguerittes et il m'avait promis de faire une petite interview lorsque tout serait fini. Chose promis, chose due ...

JS30: C'est la fin d'une belle aventure. On commence par le côté sportif?

Ludovic Gros: Complètement. C'était l'objectif de la saison...le maintien, peu importe par ou on est passé. peu importe, que ce soit par la fenêtre, la porte ou le vide sanitaire. Cette saison a été longue et éprouvante. C'était l'objectif du club et on l'a tenu. 

JS30: C'est aussi la fin d'une aventure sentimentale?

LG: Déjà, je n'oublie que c'est avec ce club que j'ai connu ma première expérience de coach en 2005 même si le club ne s'appelait pas comme ça*. La, je finis ma 4e saison. Quand j'ai repris l'équipe il y a quatre saison, il y avait un gros chantier. On descendait de D2 et on se demandait si on allait repartir car tout le monde quittait le navire. De mémoire, il nous restait 16 ou 17 filles pour commencer la saison. L'objectif était de remonter en D2 dans les trois ans et de pérenniser le club à ce niveau. On est remonté plus tôt et on a réussi à se maintenir depuis. 

JS30: Alors pourquoi arrêter?

LG: Professionnellement, ça devenait compliqué de faire les deux; Gaby a pris le relais sur les séances depuis un petit moment. Sans elle, on en serait pas la. Mon boulot me prend énormément de temps et le fonctionnement avec Gaby et Philippe fonctionnait plutôt bien. Gaby a fait un travail exceptionnel. Tout le monde avait son rôle et ça fonctionnait bien comme ça. C'est important pour moi de ne pas parler que de Ludo car c'est vraiment Gaby qui a pris le relais et elle l'a très bien fait. 

JS30: Ton meilleur souvenir sur ces 4 saisons?

LG: Evidemment, le maintien de cette saison est important. Mais la victoire contre Montpellier en R1, il y a trois ans avec une équipe de Montpellier qui n'avait pas perdu depuis deux ans, a été un moment très fort. On avait frôlé la perfection ce jour la. Après, c'était le trêve et on avait savouré cette belle victoire. 

JS30: Tu vas quand même continuer a suivre le club?

LG: Je suis rentré au conseil d'administration. Je n'arrête pas pour aller entrainer ailleurs, c'est juste parce que j'ai moins de temps par rapport à mon travail. Mais j'ai envie de rester impliqué et de donner un coup de main. Je n'oublie pas qu'on m'a fait confiance ici il y a quatre ans. 

                Crédit photo: Noëlle Hausser

* Le nom était le FF Redessan Nîmes Métropole

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LE MAM’SOCCER 5 PADEL…UN LIEU QUI PEUT VITE APPARTENIR À TOUT LE MONDE

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"