VALLADONT (ARC CLUB DE NIMES) RÉSISTE À LA JEUNESSE POUR S’OFFRIR LE TITRE NATIONAL

 "Après avoir passé la grande partie de l’année sur des compétitions internationales, c’est un vrai plaisir de revenir sur un Championnat de France et de remporter le titre. Je pense que ce retour aux sources est très important et je suis toujours heureux de retrouver la grande famille du tir à l’arc. Je tiens à saluer la jeune génération d’archers et notamment mon adversaire (Antoine Balanant) car ils montrent qu’ils en veulent et c’est prometteur pour la suite." Il était content Jean Charles Valladont, l'archer de l'Arc Club de Nîmes, après son titre de champion de France Élite, acquis ce week-end a Riom. Content et soulagé car il aura été le seul à résister à la jeune garde française. A l'image du jeune nîmois Iban Bariteaud qui a survolé les qualifications mais qui a du s'incliner en 16e de finale face Ferdinand Delille...nîmois lui aussi. A l'image aussi de l'autre expérimenté du club nîmois, Pierre Plihon, qui pensait bien avoir fait le plus dur en quart de finale face au tout jeune Antoine Balanant en menant 4/0 puis 5/1 mais celui qui allait, un peu a la surprise générale, affronter Valladont en finale, retournait la situation et éliminait l'Ours nîmois. A l'image enfin du jeune cadet de Manduel, Baptiste Addis, qui alors qu'il n'a pas 16 ans, a atteint les quarts de finale. Il ne devait dès lors en rester qu'un seul qui allait résister à la fougue et a l'impétuosité de ces jeunes archers. Et ça allait être Jean Charles Valladont. L'archer au chapeau, vice champion olympique en 2016 a Rio, sorti en deuxième position des qualifications, faisait parler son expérience et ne se laissait pas impressionner par cette jeunesse. Il balayait Herlicq puis Guespin sur le score de 7/1 et en quart infligeait un 6/0 a Zajaczkowsky. En demi, premier test face a un Jules Vautrin qui venait de sortir la pépite manduelloise Addis mais là encore Valladont faisait le job et s'imposait 6/2. La finale n'était alors qu'une formalité, le score net et sans appel avec un 6/0. Valladont pouvait laisser éclater sa joie...

     Crédit photo: Fédération Française de Tir à l’Arc


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"