"C’EST UN BON GROUPE, LES MECS SONT RÉCEPTIFS"

Le Rugby Club Nîmois a repris les chemins de l'entraînement le 5 juillet. Sous la houlette d'un nouveau duo de coachs, le duo Guillaume Aguilar/Jean Baptiste Poulon qui a succédé au trio Jean Michel Millet/JB Cuq et Nicolas Alcalde, les nîmois ont entamé leur préparation tambour battant sous une chaleur de plomb. Après un stage de cohésion au 2e REI de Nîmes qui a permis au groupe de se (re)découvrir et d'intégrer les nouveaux, direction le stade municipal de Leucate pour y affronter Narbonne lors d'un premier match de préparation. Battu 26/3, ce match a permis aux deux coachs de faire un premier état des lieux du groupe avant la réception ce samedi a 17h du Stade Métropolitain. L'occasion pour moi de faire un point avec Jean Baptiste Poulon, un des coachs nîmois.

JS30: Tout d'abord, comment se passe cette préparation ?
Jean Baptiste Poulon : Ça se déroule plutôt pas mal. On apprécie d'être sur le terrain avec les garçons. C'est un bon groupe, les mecs sont réceptifs. L'amalgame entre anciens et nouveaux se passe bien, ce qui n'est pas toujours évident mais sur le plan relation humaine, tous les voyants sont au vert.


JS30: Au niveau des recrues, tout le monde s'intègre bien ?
JBP: Ça se passe même très bien. Tout le monde a fait sa journée d'intégration. Ils ont bien animé la ville. Il y a quelques vidéos qui circulent et ça vaut le coup (Rires). Ça fait partie du jeu !!!
JS30: Samedi, il y avait un premier match de préparation face à Narbonne, club de Nationale 1. Qu'est-ce qu'on en retient ?
JBP: On a perdu ce match sur le défi physique. On a été pris sur la force, sur la vitesse et ça a été pénalisant. Ça doit nous montrer où on doit aller. On a aussi fait jouer tout le monde et on sera encore sur ce principe pour le prochain match de préparation. À travers cela, tout le monde doit adhérer au projet. Ce serait bien de commencer à gagner mais on va retenir qu'on a réussi à faire de bonnes choses.
JS30: Quel est le projet de jeu ? Que demandez-vous aux garçons ? De jouer, que ça en passera par la?
JBP: C'est ce en quoi on croit en tout cas sinon on ne serait pas là. Je ne peux pas dire autre chose. On veut du jeu mais on veut surtout gagner. Les joueurs veulent la victoire avant tout. On a des joueurs faits pour ça. On est prêt à mordre et à se battre.
JS30: comment se passe la collaboration avec Guillaume Aguilar ? Vous vous connaissiez avant ?
JBP: On s'était croisé mais on se connaissait pas. En tout cas ce qui est sûr, c'est que c'est une très bonne chose qu'il vienne à Nîmes. C'est quelqu'un de très compétent. C'est exactement le type d'entraîneur qu'il fallait à Nîmes. J'ai passé pas mal de temps ici, dans ce club, et là je vois que tout le monde le suit. Je suis content d'aller à l'entraînement tous les jours. C'est mon plaisir personnel.
JS30: Samedi c'est le stade métropolitain. La prépa continue ?
JBP: Oui c'est exactement ça, la prépa continue. Comme je te le disais tout à l'heure, on est dans la même logique que face à Narbonne. On va mixer mais on va revoir tout le monde. On espère un peu plus d'intensité. Après, ça va être à 17 h donc il fera peut-être un peu chaud. Les métropolitains, c'est un gros morceau de cette poule pas facile dans laquelle on est tombé. Mais si on veut progresser, il faut se confronter à cela.

                   Crédit photos : Mathilde Arnoux 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"