"C'EST UN GRAND MOMENT DE FIERTÉ, UN ACCOMPLISSEMENT"

Les Bagnolais du LNB Studio n'ont pas fait le voyage à Blackpool, dans le Nord-ouest de l'Angleterre pour rien. Alicia de Maria et Florian Movala, plus connus sous les noms de Liiyah et Blacko ont réussi leur pari. Ramener deux titres mondiaux à Bagnols sur Cèze. C'est a deux voix qu'ils nous racontent comment tout cela s'est passé. 


JS30: Deux titres de champions du monde, c'est exceptionnel?

Liiyah et Blacko: Franchement oui. On avait trois groupes à Blackpool à l'occasion de ces championnats du monde, Les tous petits, les Minikidz, ont réussi à ramener le titre. les deux autres groupes sont en finale. On savait que tous avaient le niveau pour réussir ce genre de résultats...

JS30: Dans quel état d'esprit êtes vous arrivés en Angleterre?

Liiyah et Blacko: On était bien déterminé. C'était en Angleterre et en plus, il y avait de l'enjeu. On y est pas allé pour rigoler. On est parti pendant mais on a rien visité, on est resté dans notre bulle, dans les salles à bosser. 

JS30: Vos petits de la Minikidz sont champions du monde, vous vous y attendiez? Que leur avez vous dit pour pas qu'ils ne se mettent de pression?

Liiyah et Blacko: On leur a dit de rester souder ensemble. Le but, c'était le titre ENSEMBLE. Plus ils sont connectés entre eux, plus ça peut le faire. Y avait beaucoup de personnes derrière eux. Surtout, ils ne devaient pas oublier pourquoi ils étaient la. Les prix, les titres c'est bien mais le plus important c'est la danse et pourquoi ils dansent. 

JS30: Puis, il y a ce duo que vous formez tous les deux. Qu'est ce qui a fait la différence cette fois?

Liiyah et Blacko: C'est la première fois que l'on est champion du monde. C'est un grand moment de fierté. Un accomplissement. Ça fait des années que l'on essayait de le devenir mais par deux fois, on ne l'avait jamais gagné ce titre. On s'est dit jamais deux sans trois et la troisième fois à été la bonne. Dans notre tête, ça fait déjà deux fois que le titre nous passait sous le nez alors cette fois, on s'est préparé psychologiquement. On voulait kiffer ensemble et ne pas se prendre la tête. Trop vouloir ce titre nous desservait jusqu'à présent. On était en mode plus détaché et ça nous a libéré. On a dansé plus librement et ça a marché. On est aussi champions du monde toutes catégories avancées en duo. 

JS30: Les deux autres groupes, les Powerkidz et les NoTime, terminent 6e et n'ont pas a rougir de leurs prestations?

Liiyah et Blacko: Oui, ils sont surtout finalistes de championnats du monde. Ça ne s'est pas joué à grand chose pour eux. Mais avec tous ces groupes, on a fait parler de Bagnols sur Cèze. Bagnols, ce n'est pa sune grande ville donc on est d'autant plus fier. Et on est encore plus fiers car ces élèves, on les a formé de A à Z. On a bien bossé...ils sont finalistes de championnats du monde. on essaye de leur transmettre notre expérience.

JS30: Ça va pas être trop dur de redescendre sur terre après ce séjour anglais plus que réussi?

Liiyah et Blacko: Au final oui et non. Quand on nous a annoncé qu'on était champions du monde, on était sur notre nuage. C'est comme si on ne réalisait pas. Champion du monde quand même!!! Mais on a les pieds sur terre, ça nous a fait rêver pendant six jours mais on se remet au boulot de suite. On a gagné cette année mais on peut tout perdre l'an prochain. Donc on repart au travail...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"