"LE BUT DU JEU C’EST D’ETRE PRÊTES LE 3 SEPTEMBRE…"

Le tournoi de Bouillargues avec deux équipes de D2 totalement différentes, une habituée à la division, l'ASUL et une autre promue avec de l'ambition, Toulouse, a permis au staff du Bouillargues Handball Nîmes Métropole de voir que la préparation concoctée par Olivier Martinez portait ses fruits. Même si tout est loin d'être parfait, les filles ont repris il y a quinze jours donc les automatismes ne sont pas encore la, on a vu Manon Lachaize et Enola Grollier, même si elle a eu une coupure un peu moins longue du fait de ses championnats d'Europe universitaire d'où elle est revenue avec une médaille de bronze, déjà en jambes. Mallaury Pavillard semble avoir déjà trouve ses marques dans les buts Bouillarguais au point qu'elle a agacé les supporters toulousains assis à côté de moi. Maëlie Vacheret a semblé, elle, sur la continuité de sa fin de saison dernière où on l'avait plus vu. Ce tournoi a été l'occasion pour moi de faire le point avec Delphine Cendre sur l'avant saison du club Bouillarguais.
JS30: C'est une victoire sympa dans votre tournoi point c'est bon pour le moral et ça valide la première partie de la préparation avec le stage de Millau et le match face a Toulon (club de LBE). Il y a encore des réglages mais ça avance bien? 
Delphine Cendre : Oui, le stage a été intensif. En fait on a commencé dur contre Toulon avec seulement quatre ou cinq entraînements pour le préparer. On était plus sur une prépa physique. Contre Toulon, les filles ont fait un super match, elles ont pas mal puisé dans leurs réserves. Derrière, on sent qu'il y a un temps de fatigue, en plus on a eu quelques blessées donc on tourne a huit et deux gardiennes aujourd'hui. Mais ça valide, comme tu dis, le fait de tenir physiquement jusqu'au bout même si c'est un peu a l'arraché les deux matchs contre l'ASUL Vaulx en Velain et Toulouse. Le but c'était de gagner...pour le moral et pour valider cette prépa. Ça fait quinze, seize jours qu'on a pas fait de temps de repos. Demain, on va faire une petite pause parce qu'on a Thuir mardi et surtout Plan de Cuques vendredi. Faire une pause pour récupérer et récupérer des filles comme Zeïna. Guillemette, il va falloir encore attendre un peu.


JS30: Maintenant, vous attaquez la seconde partie de cette préparation avec cinq matchs en quatorze jours et pas mal de blessées a récupérer. Ça reste aussi normal ces petits bobos apres une reprise intensive.
DC: Oui c'est normal ces petits bobos mais on fait attention à un peu faire tourner pour pas que ces blessures s'aggravent sur les matchs. On sait que des qu'il y a les matchs, c'est plus dense et physique. C'est pas les mêmes appuis que ce que l'on peut faire sur la prépa ou sur la piste. Il reste cinq matchs mais on va relacher avant Thuir et faire plus tourner pour être plus efficace en fin de mois. Le but du jeu, c'est d'être prêtes le 3 septembre. La on est dans une période de réglages. Il y a des nouvelles. Malheureusement pour nous, Guillemette s'est blessée et n'a pas encore joué avec nous*. Ça retarde un peu la prépa avec les autres filles. Quand on l'aura récupéré, ça fera du bien aussi, ça reposera nos arrières. Lilya et Élisa était au repos aujourd'hui et j'espère qu'elles auront réintégré l'équipe mardi et qu'elles donneront du dynamisme. Mine de rien, il y a la chaleur, même si c'est pas une excuse. On est un peu dans le dur la, mais c'est normal. Il faut continuer à bosser et on va retenir que le mental était la. 


*Guillemette Cauly s'est donnée une petite entorse a la cheville au bout de 3 minutes face a Toulon. Elle sera normalement absente encore une quinzaine de jours. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"