LE RÊVE ÉVEILLÉ DE PIERRE GUILLAUME

"En 2013 quand je me suis mis au triathlon, je n'aurais jamais cru pouvoir faire un Iron Man. Et puis je me suis entraîné. À ce moment-là pour moi c'était l'Everest. Aujourd'hui ce n'est plus le cas". A 56 ans, Pierre Guillaume, nîmois d'adoption et caveiracois vit un rêve éveillé. Dans quelques mois, il va participer à l'Iron Man d'Hawaï et aux championnats du monde de triathlon qui auront lieu a Saint Georges dans l'Utah aux USA. Cet enseignant, ancien rugbyman notamment a l'USAC, les anciens de Nîmes, va donc doubler ce qui se fait de mieux dans le triathlon mondial, lui qui n'est arrivé a cette discipline qu'il y a une dizaine d'années. En effet, en 2013, son corps lui demande de stopper le rugby. Mais Pierre n'est pas du genre à rester les bras croisés dans son canapé alors il se lance dans le triathlon avec les Crocos d’Airain nîmois. Deux ans a faire des courtes distances et puis la révélation, l'IronMan et ses quasi quatre bornes de natation, ses 180 kilomètres de vélo et son marathon... Pour ses deux premières, Pierre enchaîne deux monuments du Tri français...Nice et Embrun. L'histoire vient de débuter. Des son troisième, il se qualifie une première fois pour Hawaï, le Graal de tous triathletes, auquel il participera j'en deuxième fois avant cette année. Mais il y a un an et demi, le couac. Un camion de livraison lui coupe la route alors qu'il est a vélo...le bilan est sans appel, fracture complexe de l'épaule. Mais le catalan de naissance n'est pas du genre à se laisser abattre. Il se relève...une première fois "je suis parti en Afrique du Sud avec Hermann Simon, car je voulais me prouver que même avec cette épaule endommagée, je pouvais terminer un Iron Man. Pour tout vous dire, j'ai fait une très mauvaise course en Afrique du Sud. Je finis 8e de ma catégorie. Mais malgré ce, je reçois en janvier un mail mais disant que je suis qualifié pour Hawaii. Je n'étais pas très fier car je n'étais pas sûr de le mériter mais je me suis dit qu'avec mon épaule je me devais y aller."
Si le corps a répondu présent, la tête n'est pas contente alors Pierre veut sa revanche sur l'Afrique du Sud...Direction Nice "quelques jours après je décide de partir sur la Côte d'Azur et je termine avec une belle 5e place sur le magnifique Iron Man de Nice. C'est une revanche sur moi-même. Ce jour-là si je me rentre un peu plus dedans je peux finir 3e. Les deux premiers sont des extraterrestres, intouchables. Dès lors je vais à Andorre une semaine après Nice et là je gagne, ce qui m'ouvre la porte des championnats du monde. Au même moment, j'apprends que Nicolas Herbau va envoyer 4 athlètes de sa team d'entraînement. Cela finit de me décider de me joindre à eux pour partir aux États-Unis." En quinze jours, début juillet, Pierre vient d'enchainer Nice où il termine 5e, Andorre où il triomphe et les championnats de France où il devient vice champion de France de sa catégorie. Tout cela, avec son épaule qui comme il le dit lui même " le fatigue beaucoup quand il court, le fait tourner en rond quand il nage". Mais là détermination est la. Et celle ci va lui permettre de vivre son rêve... L'histoire est belle!!! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LE MAM’SOCCER 5 PADEL…UN LIEU QUI PEUT VITE APPARTENIR À TOUT LE MONDE

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"