PREMIÈRE MÉDAILLE INTERNATIONALE POUR LE NIMOIS JEAN MARC PONTVIANNE

"Je repars avec une première médaille sur le plan international. Le concours a été difficile...je mords le premier, je mords le deuxième, je me retrouve au pied du mur au troisième. J'ai su m'adapter pour aller chercher cette médaille. Je suis très fier de rapporter cette médaille même si j'aurais aimé rapporter une Marseillaise. Cette médaille a de la saveur... C'est mon gros défaut de la saison. Je mords beaucoup d'essais. Pour la saison prochaine, on va vraiment travailler sur ça. Je pense que maintenant j'ai le niveau pour aller chercher des médailles sur le plan international donc on va travailler la saison prochaine pour aller gratter des places sur le podium. J'ai pris du plaisir même si a chaud il y a un peu de frustration mais je ne peux que savourer cette première médaille". Au micro de France Télévisions, Jean Marc Pontvianne était heureux de sa première médaille internationale, lui qui termine troisième du concours de triple saut des championnats du monde qui se déroulent à Munich. 

                Crédit photo: Agence Reuters

Certes, il y avait un peu de frustration de ne pas être allé chercher la médaille d'argent, le portugo-cubain Pichardo semblant inaccessible, surtout après ce dernier saut, malheureusement mordu pour 4,9 cm, qui a fini bien loin des 17m. Mais l'enfant du Chemin Bas d'Avignon, licencié a l'Entente Nîmoise Athlétisme, a fait preuve d'une régularité impressionnante lors de ce concours, lui, qui avait déjà fini troisième des qualifications avec un saut a 16,96m, est allé cette fois en chercher un a 16,94m pour obtenir cette belle médaille, la deuxième du clan tricolore a ce moment la. Il est devenu en ce mercredi soir bavarois, le cinquième triple sauteur français a remporter une médaille lors d'un championnat d'Europe. Après son échec aux championnats du monde de Eugène (USA), il declarait lui même hier soir espérer avoir franchi un cap. A deux ans des Jeux Olympiques de Paris, on l'espère avec lui...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"