AXEL ROUDIL-CORTINANT (GIANT FRANCE MTB PRO TEAM) TOP 10 MONDIAL DE VTT MARATHON

Les championnats du monde de VTT marathon, 19e édition de cette épreuve, se sont déroulés du 17 au 18 septembre à Hardeslev au Danemark. L'occasion pour le champion de France de la discipline, le Lozérien Axel Roudil-Cortinat de faire parler de lui. Le natif de Badaroux à côté de Mende qui court sous les couleurs gardoise et même de l'équipe estampillée Alès Agglomération, Giant France MTB Pro Team, chère au manager Sauvain Jérémie Serres, a terminé, en 4h18'48" au terme des 120 kilomètres, 9e de cette course à 1'57" du Néo Zélandais Samuel Gaze (qui est devenu champion du monde) et premier français. C’est vrai que le marathon est une discipline vraiment spéciale mais ces championnats du monde se déroulait sur un circuit taillé pour le Lozérien "Je m’étais vraiment mis en tête de performer et j’avais fait le job côté alimentation et sommeil. Je visais le podium ou un top 5 mais l’hypoglycémie que j’ai fait sur la fin m’en a empêché. L’année dernier j’avais terminé 19e, cette saison neuvième… Neuvième mondial c’est quand même pas mal". 

Ce championnat du monde se déroulait au Danemark et Axel n'a pas eu la possibilité d’y aller en avion "je me suis fait 14 heures de camion au départ d'Annecy, plus les quatre heures de route qu’il m’a fallu pour aller en Savoie. À mon arrivée au Danemark, il me fallait tourner les jambes donc j’ai roulé de nuit". Même si il ne se sentait  pas forcément au top le jour de la course, il s'est tenu à prendre le bon wagon "J’étais entre les crosseux, qui sont explosif mais qui ne tiennent pas la distance et les marathoniens qui n’aiment pas les circuits nerveux". Dans une course qui s’est joué à un tour de la fin, la première place était intouchable donc le protégé de Jérémie Serres s’est battu pour la deuxième et la troisième place. Quand la deuxième a été inaccessible, il s'est retrouvé dans le groupe pour la troisième place et sur un roulant dans un champ, il a commencé à avoir des fourmis dans les mains et son corps a sauté de suite. Les 4/5 derniers kilomètres en été très difficiles. "On avance mais on voit les autres qui s’éloignent. Au final, je suis content d’avoir passé la ligne et je me suis allongé pendant une heure. Au début, j'étais un peu frustré mais je me rends compte que je suis quand même au milieu de grands noms de la discipline". 

Ce week-end, Axel Roudil-Cortinat enchaîne avec la coupe de France à Levens, le short track ce vendredi après-midi et dimanche le cross. Ses objectifs de la saison étant remplis, même si il lui reste deux manches de coupe du monde marathon, il y va surtout pour le plaisir. Vainqueur du général de la coupe d’Espagne, sur des podiums de plusieurs coupe de France, champion de France marathon et 9e mondial, il a fait une saison qui est très prometteuse pour la suite, qui lui a permis de rouler avec des pros et d’apprendre énormément. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"