BOUILLARGUES RENVERSE FLEURY

Cardiaques s'abstenir. Pourtant a 20 minutes du terme du match, on ne donnait pas cher des chances Bouillarguaises dans ce qui ressemblait à un choc de la D2 entre les ambitieuses gardoises et celles dont on peut être trop vite oublié qu'elles jouaient en D1 la saison dernière. Menées 19/25, le BHNM semblait se diriger vers une deuxième défaite à domicile. Le préparateur physique Olivier Martinez avait prévenu les filles que cela pourrait se jouer au physique et c'est ce qu'il s'est passé. Le money-time arrivé, les anciennes pensionnaires de D1 ont complétement déjoué. Côté Bouillargues, le mental a fait le reste. Enola Grollier, totalement absente en première période, a réglé la mire avec 9 buts lors de de la deuxième mi-temps, prenant le relais de Clémentine Rival, intenable lors des trente premières minutes. L'exploit était en route et les gardoises infligeaient un 10/3 a leurs adversaires pour mener 30/29. Le dernier ballon était pour les visiteuses mais Axelle Bertrand sortait l'arrêt qu'il fallait. La délivrance arrivait quelques secondes plus tard, Bouillargues tenait sa première victoire à domicile de la saison, pour la plus grande joie d'Enola Grollier


JS30: Enola il a fallu franchement aller la chercher celle là
Enola Grollier: Oui vraiment. C'est vrai que je me rappelerai dans le match, en deuxième mi-temps, on était à -2, -3 et je regarde Clem* et je lui dis la, on perd pas. Et c'est au mental, on l'a fini au mental très clairement.
JS30 : On vu que physiquement, elles avaient plongé dans ses dix dernières minutes? Olivier** vous avait demande de !es faire courir, y a une part de physique aussi dans cette victoire?
EG: Au physique et je pense encore une fois au pénal. C'est vrai qu'on s'est dit a la mi-temps que si on arrivait à revenir à égalité, on va réussir à les faire flancher. Elles ont commencé à perdre des ballons en attaque alors qu'elles ne le faisaient pas en première et nous on a réussi à rester lucides, a marquer les buts qu'il fallait et a provoquer les penaltys qu'il fallait. Donc parfait!
JS30: Tu n'as pas marqué en première mi-temps, par contre tu nous as fait une deuxième mi-temps de folie avec 9 buts. 
EG: Oui je suis un peu en diesel, j'ai eu du mal à commencer en première mi-temps mais du moment où je me suis rattrape en deuxième, on va dire que ça va. Je vais faire de !a vidéo pour essayer d'être d'attaque des la première minute la prochaine fois.
JS30: Ça fait du bien de gagner a la maison? 
EG: Oui vraiment. J'avais très amère la première défaite, je m'en suis relevée. On est allé gagner en coupe, on a gagné le week-end dernier a Lille mis c'est vrai qu'à la maison avec le public, c'est trop bien. 
*Clémentine Rival **Olivier Martinez le préparateur physique du club.
Crédit photo: Sophie Gravil Photographies

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"