"D'HABITUDE JE ME FAIS AVOIR... MAIS LA JE SUIS VRAIMENT CONTENTE ET SATISFAITE DE LA GESTION DE MON EFFORT"

Comme le jeune Alésien Louis Ginane ou l'AATACante Sandrine Brujas sur le 10 kms, comme le duo vainqueur du 70 kms Wilik Maciej et Grégory Atger, arrivés main dans la main ou l'actuelle leader du Challenge Gardois des trails Céline Coves Chatard, première féminine sur cette longue distance, comme le duo de l'AC2A Team Trail Bastien Jannetta/Jérémy Martin vainqueur en relais et comme l'Alésien Sébastien Smargiassi, vainqueur chez les hommes sur le 19 kilomètres, la Bellegardaise Justine Garnodier a inscrit son nom au palmarès du Grand Trail Cévenol. A 29 ans, cette drômoise de naissance, vainqueure du Trail des Avens en 2018, qui dit d'elle même qu'elle "termine souvent sur les podiums mais rarement première" a cette fois tenue la distance en 1h51'14" et su gérer ses efforts pour s'imposer à Anduze.  

JS30 Bravo pour cette belle victoire. Raconte-moi un peu ta course?

Justine Garnodier: Comme d’habitude, je suis parti en observant mes adversaires. Je suis pas parti trop vite. Je savais que Céline Coves Chatard était sur le 70. C’est Eléa Martin qui a pris la tête et dans les bosses, je n’arrivais pas à la suivre. Par contre j’ai vu qu’elle avait du mal en descente et que j’arrivais à revenir sur elle à chaque fois. Il fallait que je tienne sur une des bosses pour pouvoir faire la différence derrière. C’est ce qui s’est passé au 12e kms,  je me suis retrouvée juste derrière elle et j'ai descendu assez fort. Même si elle est revenu sur la fin, j’ai terminé avec une trentaine de secondes d’avance sur elle.

JS30: Qu’est-ce que tu as ressenti quand tu as passé la ligne en vainqueure?

JG: J’étais hyper satisfaite. D’habitude je me fais avoir car je gère mal mes efforts. Mais là pour une fois, j’ai pas trop souffert et j’ai plutôt bien géré ma course. J’étais vraiment contente et satisfaite de la gestion de mon effort

JS30: Justine Garnodier, c’est Bellegarde c’est le trail mais c’est aussi le Canicross. C’est quelque chose d’important pour toi ?

JG: Oui c’est très important. Si le trail est important, le Canicross à une place centrale dans ma vie. Je suis responsable du club de Bellegarde et on a des objectifs cette année. Il va y avoir les championnats régionaux dans un mois dans l’Hérault et bientôt les championnats de France qui se dérouleront à Vauvert dans le Gard. Je déteste la muscu et les abdos et le Cani cross me permet de gainer car quand tu cours avec un chien il le faut. J’ai aussi beaucoup progressé au niveau du souffle. Pour te donner une idée, c’est 30 secondes de gagner au kilomètre car on est en surintensité. J’aime le côté ludique du Canicross.

JS30: Tu es actuellement troisième du Challenge Gardois des Trail 2022. Quel est ton objectif ?

JG: Déjà j’ai une course de retard, et Céline qui est en tête du Challenge est intouchable. Sur toutes les courses, elle est devant. Moi je vise le podium. Je n’ai jamais réussi jusqu’à présent à faire ce challenge en entier et c’était déjà un de mes objectifs car c’est un challenge très contraignant. Si je réussi à y faire un podium final, ce sera une belle chose pour moi. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"