"IL Y AVAIT PLUS DE GENS QUI PENSAIENT A EUX QU'A L'INTERET GÉNÉRAL DU CLUB. ON A FAIT LE MÉNAGE ET LE TRAVAIL PAYE"

Il a signé sa première licence au Rugby Club Nîmois en 1972 à l'âge de dix ans alors le rugby gardois autant dire qu'il le connait sur le bout des doigts. Quand on a Bernard Mathieu, un coachs du Rugby Club Uzétien (avec Guillaume Roussel), club ou il officie depuis trois ans après y avoir joué de 1986 à 1989 puis entrainé une première fois de 2001 à 2004, on ne s'ennuie pas. Mais alors que le club du président Séropian était en galère depuis trois saisons, le bon début de saison du club du duché méritait largement que l'on en parle avec celui que tout le monde surnomme Le Blond. 

JS30: Une victoire, une défaite après deux matchs, elle commence plutôt pas mal cette saison?

Bernard Mathieu: Au niveau comptable oui. Mais ce qu'il faut surtout regarder, c'est ce qui a été fait pour en arriver la. La saison dernière, contre Le Teil, on avait perdu de 25 points. A Jacou lors du premier match, on peut gagner....

JS30: Après quelques saisons difficiles, le RCU a appris de ses erreurs?

BM: Des fois, pour remplir son frigidaire, même si on en a envie, il faut des ronds. Un club de rugby, c'est pareil. Je veux mettre en avant l'énorme travail des dirigeants qui ont réussi à boucler un budget qui va nous permettre de vivre du mieux possible cette saison. Au club, il y avait trop de gens qui pensaient plus à eux qu'à l'intérêt général du club. On a fait le ménage et à force, le travail paye. Quand on recrute un gars comme Mathieu Losson, tu sais qu'il va faire l'unanimité...autant sur le terrain qu'en dehors. Et les saisons difficiles des dernières années, même si on en est qu'à la deuxième journée, deviennent plus facile. 

Bernard avec Clément Castets et Virgil Lacombe

JS30: Qu'as tu fixé comme objectifs à tes joueurs?

BM: D'avoir un groupe conséquent...c'était un peu le problème du club ces dernières saisons. On leur a proposé de signer une licence avec une obligation de présence. On ne doit pas courir derrière les gars pour qu'ils viennent s'entrainer. En 3 ans, c'est le jour et la nuit. 

JS30: La défaite à Jacou, elle te laisse des regrets?

BM: Oui, ce jour la, il ne nous manque pas grand chose. A trois minutes de la fin, on est 22/20 et on a une touche dans leur 22*. J'ai encore plus de regrets parce qu'on avait que deux semaines d'entrainement derrière nous. C'est dur de demander à des joueurs amateurs de venir s'entrainer fin aout quand c'est les vacances. 

JS30: Et puis, il y a cette victoire face au Teil. 

BM: La grande différence, c'est la qualité de l'effectif. Un mois que l'on s'entraine à quarante et du coup, on en tire les bénéfices à l'entrainement. On a été un peu en danger sur la fin car tous les gars ne sont pas au même niveau physique mais dans l'ensemble c'est mieux. La saison dernière, comme je te disais, on prend plus de vingt points.

JS30: Ce week-end, c'est repos puis c'est le derby face à Alès, tu t'attends à quel genre de match?

BM: Une fête du rugby gardois...Y a des gens que j'aime, d'autres moins à Alès mais c'est comme ça. Quand je vois un serpent dans la foret, je le fuis. Je vais surtout retrouver plein de joueurs que j'ai formé. Ça c'est chouette!!

*Le RCU s'inclinera finalement 29/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"