"JE SAVAIS QU'IL FALLAIT QUE JE PASSE PAR NOISY POUR DEVENIR LA JOUEUSE QUE J'AI ENVIE D'ÊTRE"

Après la D1 avec Plan de Cuques, la nîmoise Meissa Maurice va découvrir la D2. La fille de Franck a rejoint à l'intersaison l'ambitieux club de Noisy le Grand, détenteur du statut VAP et candidat à l'accession en Ligue Butagaz Énergie. La jeune demi centre gardoise de naissance sera à coup sur un des atouts du club noiséen. Et ça débute des demain dans le Gard face à Bouillargues. 

JS30: Te voila à Noisy après une demi saison à Plan de Cuques, comment s'est fait ce transfert?

Meïssa Maurice: A Plan de Cuques, j'étais prêtée par Metz mais libre en fin de saison. Je suis arrivée dans les Bouches du Rhône début Octobre et ça s'est très bien passé côté hand même si on peut toujours faire mieux. Certaines choses ont fait qu'on a décidé d'un commun accord de ne pas continuer ensemble. J'ai eu des contacts avec d'autres clubs mais dans ma tête c’était Noisy c'était clair et net. J'ai un côté affect important avec ce club donc c'est la que je voulais jouer. Puis c'est un club ambitieux et ça peut me permettre de rejouer rapidement en D1. Je savais qu'il fallait que je passe ici pour devenir la joueuse que j'ai envie d'être.

JS30: Le but c'est de prendre du temps de jeu et de l'expérience?

MM: A Plan de Cuques, le temps de jeu je l'avais. L'objectif, c'est clairement de prendre de l'expérience à mon poste. Je veux devenir une joueuse stable sur qui l'équipe peut compter. Je veux devenir une cadre de l'équipe. 

JS30: Noisy a le statut VAP, a effectué un recrutement de choix. Vous faites, du coup, parties des favorites pour l'accession. Prêtes à assumer cela?

MM: Ben écoute, on ne nous attendait pas la mais je suis ravie que les gens nous craignent. Perso, je suis archi prête à l'assumer et même contente. On ne doit pas se cacher derrière les ambitions du club. Le but c'est de monter en D1. Noisy est un club en pleine construction. J'ai confiance en nous et au club. Je suis ravie et il faut y croire. 

JS30: Ça commence des ce week-end à Bouillargues, contre un autre favori. Comment tu te sens?

MM: Depuis que je suis rentrée à Metz, c'est la prépa dans laquelle je me sens le mieux. Le club m'a laissé me ressourcer après la saison de Beach. Maintenant, je suis contente de moi et je suis prête. Bouillargues, c'est une équipe qui, comme nous, à le statut VAP, donc c'est un concurrent direct. Elles ont deux grosses demi centres avec Manon Lachaize et Guillemette Cauly. L'objectif, ça sera de prendre les points. C'est une équipe qui fait forcément peur déjà parce qu'elle a l'habitude de la D2. A nous de jouer notre jeu. J'ai confiance en nous.

JS30: La saison dernière, Bouillargues avait gagné à Noisy et Noisy à Bouillargues. Prête a refaire le même résultat pour ce déplacement?

MM: Non je veux gagner les deux matchs (Rires).

Crédit photos :Noisy le Grand Handball

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"