"JE SUIS PLUTÔT CONTENTE DE MON DÉBUT DE SAISON MAIS JE NE VEUX PAS M'ARRÊTER LA"

On avait décidé, au moment de son départ, avec Typhanie Plée, l'ancienne gardienne du Bouillargues Handball Nîmes Métropole, de temps en temps d'aller lui faire un coucou pour savoir comment se passe son aventure avec Saint Amand les Eaux, club de Ligue Butagaz Énergie qu'elle découvre cette saison. Voici le premier épisode de cette saga après trois journées de championnat et déjà 27 arrêts en trois rencontres. Avec une moyenne de 9 arrêts par match, elle est l'une des révélations de la LBE. 

JS30: On va commencer à parler de ton actu chaude et ce match face à Metz ?

Typhanie Plée: Malgré la défaite, c’était cool. On a montré un beau visage, on a aussi montré que face à une grosse équipe, on était là. C’est rassurant car on a joué Metz et on a tenu la route. On a perdu Clarisse Wild avant le début de la saison qui avait été un élément essentiel de la montée la saison dernière et malgré son absence, on a vu qu’on était au niveau.

JS30: Comment est-ce que tu juges ton début de saison, toi qui n’avait pas connu la D1?

TP: Je suis plutôt contente de mon début de saison mais je ne veux pas m’arrêter là, je veux continuer à progresser. Pour tout te dire, je ne m’attendais pas à jouer autant. J’ai de la chance que l’on me fasse confiance. Je voulais prendre ce qu’on allait me donner et j’essaye de tout faire pour le rendre la confiance qu’il me donne.

JS30: Au niveau de la prépa et de ton intégration dans l’équipe, ça s’est passé comment? 

TP: Franchement, ça m’a changé par rapport à ce que je connaissais. Au niveau de l’intégration je me suis senti alaise direct. J'ai été bien intégré et le fait que je connaissais déjà des filles à facilité cela. Je connaissais déjà Clarisse, j’ai fait la connaissance de Candice. En fait l’équipe est trop cool.

JS30: Bon et la vie dans le nord, toi la provençale, gardoise d'adoption?

TP: Quand je me suis levé ce matin il faisait à peine 10°. Je crois que j’ai commencé mon hiver (Rires). Je suis bien installé, la région me plaît, ça me convient. Franchement c’est une région super sympa avec la Belgique à côté, Lille ou Valenciennes. Je vois Julie Godel qui vit sur Dunkerque avec O’Bryan (Nyateu). Et là ce week-end, je vais supporter les filles de Bouillargues qui viennent jouer contre Lomme Lille qui vient d’accéder à la D2. Il y avait aussi l'USAM qui venait jouer à Dunkerque mais je peux pas être partout (Rires)

                                                          Crédit photo: La voix du Nord


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"