L'AMICALE DES ANCIENS DU NÎMES OLYMPIQUE VA FETER SES 40 ANS

Patrick Champ, président de l'Amicale des Anciens du Nîmes Olympique, et Aldo Costanzo, son trésorier, ont choisi un lieu symbolique pour bon nombre de nîmois, les Halles de Nîmes, pour annoncer que l'AANO allait fêter comme il se doit son 40e anniversaire. Depuis 40 ans, 1982, date à laquelle Franck Bellini et Kader Firoud ont décidé sa création*, l’amicale des anciens du Nîmes Olympique est toujours présente dans le paysage du N.O. Après Henri Noël, qui a succédé à Kader Firoud, Patrick Champ est devenu le quatrième président en place et ce depuis 2003. Le but de l’amicale est d’être un ambassadeur du Nîmes Olympique, avec cette règle que le président doit toujours être un ancien joueur. Et la gestion de cette amicale n'a que peu d'égale dans la vie des autres clubs Français. "Depuis 40 ans on a fait énormément, expliquent Patrick et Aldo, pour l’image qu’on véhicule dans tout le Gard. Malgré tout ce qui se passe, on reste toujours positif envers Nîmes. Il y a 120 adhérents, passionnés par le Nîmes Olympique. À côté des matchs caritatifs, contre la mucoviscidose, le cancer, pour les inondations, etc..., on organisait des événements plus festifs. Aujourd’hui on a décidé de se recentrer à nouveau sur le côté sportif". 

L’amicale est en totale auto gestion, complètement autonome. Elle n'a aucun rapport avec la direction actuelle du Nîmes Olympique et la dernière fois où Patrick Champ a rencontré le président Assaf, il y a 5 ou 6 ans, celui-ci lui a rétorqué qu'il n'avait pas besoin de ce qui s’était passé avant. L’amicale des anciens veut donc rester autonome, "on représente les racines du Nîmes Olympique. On en a parlé avec lui, on voulait être attaché administrativement au club mais il a décidé de ne pas donner suite. On est pas en biz biz avec le club mais on ne reçoit aucune aide, on se débrouille tout seul." Pour vous donner un exemple, les personnes qui seront conviés au 40 ans seront toutes invités par l'Amicale. Pour cela, ils ont voulu réunir la famille du Nîmes Olympique (entraîneurs, éducateurs et dirigeants soit toutes les pierres angulaires du club). Notre dernier match à Orsan, pour l’association les oreilles de Arthur, nous a permis de donner trois cents euros pour ce petit garçon qui doit se faire opérer aux États-Unis. Notre équipe était composé de Kévin Grau, Momo Benyachou, Bouzar, Verschave, Cubaynes, Meilhac, Adams, Jérome Arpinon, Belbey, El Ouali, Imbert, Ghalem, Roger Amara, Maharzi, Bresson, JP Adell et Johnny Ecker qui était sur la touche. "On a la chance d’avoir encore 40 anciens joueurs du NO qui vivent sur Nîmes. Quand on se présente quelque part, on a pas le droit de faire n’importe quoi, on représente le Nîmes Olympique" rajoute Aldo Costanzo, très à cheval sur l'image que véhicule ces anciens. 

L’AANO lors de l’inauguration du nouveau stade de Poulx

Aujourd'hui, à presque 70 ans tous les deux, ils pensent à passer la main mais la succession est difficile, malgré le fait que le bureau soit composé de 12 personnes. Mais avant cela, ils fêteront ces 40 ans, le samedi 1er octobre au Grand Hôtel lors d’un repas privé où ils ont convié bon nombre d’anciens, qui seront réunis autour de 12 tables qui porteront le nom de légendes nîmoises, Firoud, Barlaguet, Bandera, Henri Noel, Jean Pierre Roux, Charles-Alfred, Marcel Rouvière, Calabro, Odasso, Jean Pierre Adams, Bosquier et Landi. Il y aura ce jour là une petite exposition, celle de Belaïd Lasga, qui rappellera l' histoire du Nîmes Olympique. "On a invité le plus de monde possible même si on est à peu près sûr qu’il y aura des oubliés. On a vraiment essayé de faire au mieux." conclu le président Champ. En espérant passer la main bientôt et voir pourquoi pas dans ses rangs, la dernière génération de nîmois, maintenant tous partis, les Gallon, Michel, Ripart, Valls, Paquiez, Depres et autres Briançon, les rejoindre. 

*À cette époque, ils n’organisaient que des rencontres sportives.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"