LE BAGNOLAIS JONATHAN CHARMASSON, ÉTOILE MONTANTE DU PARACYCLISME FRANCAIS

Son début de carrière est plutôt fulgurant..."je me suis mis au vélo juste après le confinement. Avant cela, je pesais quasiment 110 kilos, je venais de perdre 40 kilos en faisant de la marche et en essayant la course a pied. Mais ça faisait trop mal, je ne prenais pas de plaisir alors je me suis mis au vélo". Dans le sillage de son papa Florent, ancien coureur élite il y a une vingtaine d'année, il a commencé à s'entrainer. 

Mais à 26 ans, Jonathan souffre d'une atrophie des membres inférieurs droit et c'est donc vers la paracyclisme qu'il se tourne. Vu que ça matche, il se lance dans la compétition fin 2020, début 2021 dans les rangs du Vélo Club Spiripontain. "J'ai alors pu me classifier MC5, M pour Masculin et C5 pour solo ou cyclisme traditionnel de 5e catégorie, en faisant des championnats de France". Et le coup d'essai est un coup de maître, ce passionné de l'OM et de la culture taurine, responsable travaux chez Rouméas sur le site de Marcoule, termine deux fois vice champion de France sur la course en ligne et sur le chrono à Ploermel ne bretagne derrière la star de la discipline, le Morbihanais, Dorian Foulon, champion paralympique à Tokyo en 2021. Celui qui est aussi champion d'Occitanie de sa catégorie à tout de suite senti que ces objectifs avaient changé "Cette année, j'ai fait toutes les épreuves de Coupe de France, grâce au VC Spiripontain et à l'aide du magasin Cycling Génération de Pont Saint Esprit, et j'ai remporté cette dernière. J'ai aussi gagné le Challenge Breton, course classée UCI, en terminant 2e du contre la montre et en remportant les deux étapes en ligne dont une était le Grand Prix de Plouay". 

Le gardois a maintenant le grand objectif d'intégrer l'équipe de France pour les championnats d'Europe et du Monde. Et pour cela il lui faudra performer sur les coupes du monde. Mais ça, ce sera pour 2023, car à part pour la piste que ne pratique pas Jonathan, la saison 2022 de paracyclisme est terminée. Il sort donc en ce moment son vélo 5 à 6 fois par semaine avec des sorties de minimum 2 heures sur les routes vallonées autour de Bagnols. Mais Jonathan à un rêve secret...celui de participer à Paris 2024. "Les critères de sélection sont stricts, seul les 3 meilleurs français sont pris et actuellement je suis 3e derrière les deux monstres que sont Dorian Foulon et Kevin Le Cunff, ancien coureur élite chez les valides. mais en plus de cela, il faut avoir le niveau. L'équipe de France recherche de la performance. Je suis encore loin des deux mais mon objectif serait de participer à Paris 2024 pour les aider a aller chercher l'Or Olympique et pourquoi pas performer en 2028 à Los Angeles". En attendant, c'est un gros cycle d'entrainement qui attend Jonathan et une année 2023 passionnante.

Crédit photos: Florent Charmasson

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"