LE FFNMG SE RASSURE A CLERMONT

Au moment de rentrer sur la pelouse de l'annexe du stade Gabriel Montpied de Clermont, le Foot Féminin Nîmes Métropole Gard était en plein doute. Avec 16 buts encaissés lors des deux premières journées et un crise interne qui a accouché au départ de Gaby Taves, une des coachs de l'équipe, les Gladiatrices, surnom de l'équipe, devaient se rassurer dans un premier temps et essayer de lancer enfin leur saison. Si il n' y a pas eu de victoire au bout des 90 minutes, les nîmoises ont ramené un bon point qui coupe cette spirale négative dans laquelle était le club et qui leur permet d'abandonner la dernière place de la poule.

"Un point qui fait du bien aux têtes, m'expliquait Fannie Da Cunha, la buteuse du jour, un point qu'on est allé chercher car on perdait 1/0 malgré une grosse domination de notre part en première période. On a loupé l'occasion de tuer le match, elles aussi donc au final ce match nul est mérité. Même si c'est face à un promu, il était important de ne pas perdre". Car après 45 minutes maîtrisées, les joueuses de Yohan Bonnet se sont faites cueillir à froid des le début de la seconde période par des Clermontoises, qui ont du se faire un peu secouer à la pause tant la domination nîmoise était totale pendant les 45 premières minutes. Derrière, les gardoises ne cédaient pas malgré plusieurs belles occasions et elles attendaient leur heure. Une heure qui allait arriver à la 83e minute quand Fannie Da Cunha, d'une frappe de l'angle de la surface de réparation, trompait la gardienne auvergnate. "J'étais obligé de marquer, ça m'a fait du bien. Je n'avais pas joué contre l'OM mais je voulais prouver que je peux être la au bon moment. Je voulais montrer à mes coéquipières qu'elles pouvaient me faire confiance. Le groupe a été solide et c'est ensemble qu'on est allé chercher ce point. ma saison est lancée, ça montre que je suis dans le vrai". 


Vu la manière dont son coach l'a prise dans ses bras après le but, lui aussi compte sur elle pour éviter une des 6 places qui seront synonymes de descente. "Je pense que dans le groupe, j'essaye de tirer tout le monde vers le haut. A la fin, si j'ai marqué, c'est grâce au groupe. Tout le groupe est soudé. Si on a été chercher ce match nul, c'est parce qu'on était ensemble; On sait ou on veut aller". Et ça va commencer par Saint Etienne et le stade Salif Keita, face à une équipe invaincue depuis le début de saison ( 3 victoires dont un 1/2 à Albi lors de la première journée mais surtout un 6/0 face à Clermont et un 1/7 à Nice). Mais Fannie Da Cunha veut aller dans le Forez pour embêter les vertes "On sait que Saint Etienne, c'est une grosse équipe, à nous d'aller essayer de les accrocher. On doit toutes aller dans le même sens. Ce week-end, on a prouvé qu'on pouvait le faire".

Crédit photos : Clermont Foot Féminin


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"