OBJECTIF REMONTÉE POUR LES FILLES DU NIMES BASKET

Ça ne s'est pas joué a grand chose...mais a l'issue de la saison 2021/2022, les filles du Nîmes Basket ont été relégué de Nationale 3. La déception passée, "l'été a permis de se reposer. Ça a été une saison vraiment pas facile en matière d'effectif. Maintenant, on est passé à autre chose", la descente a été digéré comme me l'explique Manon Messager, une des joueuses qui est restée au club. Passé a autre chose? Oui car l'équipe a quasiment tout changé. La coach Nathalie Daumet et son adjoint Mike Yapobi ont quitté le club, deux des trois soeurs Martin, Anna et Clara aussi. Sophie Teissier et Pauline Flatres les ont imité. Alors le club est reparti de zéro. "Pas tout à fait, l'équipe a été confié à Pierrick Dos Santos qui s'occupait de l'équipe B la saison dernière et a Faustin Maurel qui l'assistera. On est quand même dans une suite logique car on faisait les entraînements en commun." Et puis, Manon Messager, auteure d'une belle saison, est restée "J'ai directement dit non à toute approche. Je suis salariée du club et je me plais a Nîmes. Le nouveau projet m'a plu, on vise clairement la remontée en N3. Je pense que le club peut y revenir et je veux participer à cela". Comme Lorraine Pilli, Gaëlle Hoarau ou Julia Martin. Marina Ferreira effectue son retour elle. L'équipe s'est renforcé avec trois recrues et le retour d'une ancienne cadette du club pour l'équipe Pré-Nat et de plusieurs autres recrues pour l'équipe 2 mais qui pourront potentiellement naviguer entre les deux équipes. "Le coach a décidé de faire un groupe senior féminin avec une vision qui ne s'arrête pas qu'à l'équipe une m'explique Manon Messager. On veut laisser les jeunes venir en équipe senior. Ce nouveau projet est entièrement féminin. C'est une vision globale" . Les entraînements ont repris mi-août avec une quinzaine de filles et pour l'instant tout se passe bien. Les filles ont aussi digéré la fameuse histoire des subventions de l'Agglo nîmoise et même si "cela fait mal et qu'on ne comprend pas pourquoi une telle décision, on continue à avancer. Le fait d'avoir été relégué nous emmènera à jouer moins loin, on va faire quelques économies (Rires)" . Les Nîmoises attaqueront leur championnat le week-end du 24/25 septembre par un déplacement à Lattes après une série de matchs amicaux dont le premier aura lieu samedi face à Saint Gely, un concurrent direct en championnat. "La PNF est un championnat compliqué car se déroule sur plusieurs phases et qu'il faudra finir dans les trois premières pour accéder à la prochaine phase mais je sens plutôt bien l'équipe. Il y a une bonne cohésion. On a gardé un noyau de filles qui étaient là l'an dernier et les nouvelles sont entrées directement dans le projet. Ça augure que du bon!!". En attendant place a cette première rencontre de préparation qui aura lieu en marge du tournoi des Gladiateurs, organisé pour la 4e fois par le club avec les U15 filles et garçons le samedi et les U17 garçons et U18 filles le dimanche.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"