ON RESSENT DE LA FRUSTRATION CAR ON LEUR A DONNÉ LES OCCASIONS DE REVENIR

Il y avait beaucoup de frustration samedi soir à l'Agora après la défaite 20/21 de Bouillargues face à Noisy le Grand lors de la première journée de D2. de la frustration car dans l'ensemble jusqu'à ce fameux 19/17, les Bouillarguaise maitrisaient plutôt bien leur sujet. S'appuyant sur une Axelle Bertrand à 17 arrêts et à une Clémentine Rival déchainée sur son aile, le BHNM pensait avoir fait le plus dur en seconde période. Mais pour ne pas avoir su tuer le match, les joueuses de Delphine Cendre se sont fait prendre par une équipe de >Noisy qui n'en demandait pas tant. Quelques secondes après le coup de sifflet final, la coach gardoise répondait à mes questions. 


JS30: Qu'est ce qu'on retient de cette défaite? De la frustration de perdre ainsi?
Delphine Cendre: Oui, c'est de la frustration car on leur donne aussi les occasions de revenir. On est devant à plusieurs reprises et on arrive pas à garder cet écart. on leur donnes les ballons en faisant des fautes, des pertes de balles, des refus de jeu ou des balles à 6 contre 5 qu'on perd alors qu'on est devant au score, qu'on a la supériorité numérique. C'est frustrant de pas avoir su gérer ces moments ou était devant au score.
JS30: A 19/17, il y a une balle de 3 buts d'avance et derrière vous prenez un 4/0 qui vous est fatal. 
DC: On a la balle de +3 par deux fois, on la met pas et ça nous coute cher parce derrière, on fait des fautes en défense et on se retrouve en infériorité numérique. Le 4/0 à la fin...on a pas su trouver la personne ressource pour justement aller prendre ses responsabilités et se mettre la tête par terre pour aller arracher cette balle et ce tir pour l'égalisation. C'est frustrant. Après, y a nos échecs au tir. Nous Axelle fait une super partie, leur gardienne aussi mais on des immanquables qui nous coutent cher...3 pénaltys...ça se paye cash face à une équipe qui va jouer le haut du tableau comme nous.


JS30: Elles étaient prenables pourtant?
DC: (Elle en rigole) Mais oui elles étaient prenables. On a montré dans le match qu'on pouvait être devant. On aurait du les asphyxier par nos montées de balles. On s'est pas lâché et on a pas réussi à imposer notre jeu rapide qui est notre projet de jeu. On a  mis du temps à réagir, on a mis un peu le frein a main. Elle étaient vraiment prenables ce soir. 
JS30: Ce n'est que le premier match de la saison, il en reste encore beaucoup!
DC: Oui c'est que le premier match mais pour la suite du championnat, ça aurait été bien de commencer par une victoire ou au moins un match nul, ce qui aurait plus reflété me match. et voila, il va falloir nous lancer maintenant, la semaine prochaine en coupe de France et après ne championnats. mais tous les points vont compter donc c'est dommage de ne pas avoir réussi à gagner un point. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"