"SI JE PEUX APPORTER QUELQUE CHOSE DE PLUS À L’ÉQUIPE, JE NE VAIS PAS M’EN PRIVER"

Après Nîmes Olympique et l'Olympique d'Alès, Enzo Fontanelli a, en signant a Aigues-Mortes, rejoint cet été son troisième club gardois. Le défenseur central de 22 ans ne change pas de division, le national 3, et des ce début de saison, il s'est mis en évidence sur le côté gauche de la défense des saliniers. Il nous raconte son début de saison Aigues-Mortais.
JS30: Belle victoire ce dimanche face à Rodez ?
Enzo Fontanelli: Oui c'est une belle victoire, ça met en confiance. Après le match nul à Argelès qui est annoncé comme une bonne équipe et un des favoris de la saison, il fallait confirmer chez nous et c'est ce qu'on a fait.
JS30: Une victoire dans laquelle tu as bien pris part car en plus de ne pas avoir encaissé de but, tu es acteur sur deux des quatre buts de ton équipe ?
EF: Ça fait toujours du bien de gagner en ne prenant pas de but. Le point positif, c'est cette passe décisive pour Valentin (Fangier) et être l'auteur de l'avant-dernière passe sur le but d'Aïssam (Fadil). Si je peux apporter quelque chose de plus à l'équipe, je ne vais pas m'en priver.


JS30: Ça se passe plutôt bien en ce début de saison pour toi ? Le groupe est sympa ? Il y a quelques-uns de tes potes dans l'équipe ? Le coach est réputé pour faire jouer ses équipes ?
EF: J'ai toujours appréhendé le départ de mon ancien club car on ne sait pas trop où on met les pieds. J'ai eu rendez-vous avec Yohan Borg et le discours m'a de suite plu. C'est un entraîneur très proche de ses joueurs. Je connaissais Alo (Chabassut) et Aïssam avec qui je jouais à Alès et forcément quand on connaît deux, trois personnes, ça aide à s'intégrer plus rapidement. C'est un club où il y a un esprit de famille et de copain et je me doute que quand ça ira un peu moins bien, forcément ça aidera.
JS30: Ta prépa s'est bien passée ? Tu vas évoluer a quel poste en défense?
EF: J'avais un programme envoyé par le coach. Je l'ai bien respecté et je suis arrivé en forme. On a remporté tous nos matchs amicaux et ça, ça met en confiance. A la base, on avait plutôt parler d'un poste en défense centrale. Mais sur les matchs amicaux, on a essayé une défense à trois centraux avec des pistons et ça a plutôt bien fonctionné. Du coup. On est reste sur ça et me voilà piston gauche. C'est une solution de plus. 
JS30: Comment est-ce que tu t'es retrouvé à Aigues-Mortes ?
EF: Ça c'est pas exactement fini comme je le voulais avec Ales. J'ai su un peu tard pour moi qu'on ne me garderai pas. J'aurais bien aimé rester à l'OAC. J'ai eu des approches de quelques clubs mais le projet Aigues-Mortes m'a de suite intéressé. Le coach m'a donné envie et sa vision de l'équipe aussi.
JS30: Ce week-end, vous rencontrez Castanet, un habitué de la division. Comment est-ce que tu vois ce match ?
EF: Malgré la victoire face à Rodez, on a encore pas mal de trucs à corriger. On sait que Castanet est une équipe qui a bien commencé comme nous mais on y va pour faire un bon résultat. On veut se donner les moyens de ramener quelque chose. 

                  Crédit photos: Éric Doladille 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"