BOUILLARGUES DANS LES TEMPS

Bouillargues Handball Nîmes Métropole ne jouera pas pendant un mois du fait de l'Euro 2022. Une trêve internationale qui va servir à reposer les corps et à soigner les nombreuses blessures qui ont touché l'effectif gardois. Après six journées, les Bouillarguaises sont dans les temps de leurs objectifs de début de saison, à savoir faire aussi bien voire mieux que la saison dernière. 

JS30: Delphine, quel bilan fais-tu de ces 6 premiers matchs ?

Delphine Cendré: Un bilan un peu mitigé. On a trois victoires et trois défaites. Par rapport au sportif, il y a de la frustration car on a deux défaites avec un seul but d'écart. À chaque fois, on ne passe à pas grand-chose. On a pas eu notre effectif au complet une seule fois depuis le début de la saison notamment quand il nous a fallu enchaîner ces trois matchs en une semaine. C'est dommage car on était sur une bonne dynamique. 

JS30: Vous êtes 8e mais à seulement un point des troisièmes, vous êtes quand même dans les objectifs que vous vous étiez fixé?

DC: Pour moi on est 5e ex-aequo et on est encore dans nos objectifs, ce qui est positif. On sait que la Stella St Maur est au-dessus de tout le monde et après on va se battre entre équipes qui possèdent le statut VAP. On a grillé des jokers mais on est encore là.

JS30: Où est-ce que ton équipe va pouvoir progresser après cette trêve?

DC: Forcément sur les entames de match. On est en recherche de confiance. Défensivement, on a trouvé nos leaders avec Marion (Lahcene) et Guillemette (Cauly) mais en attaque on manque encore d'initiative. Si ça marche bien à gauche avec Clémentine Rival, on doit rééquilibrer notre jeu vers la droite.

JS30: Comment juges-tu tes recrues ?

DC: Elles se sont bien intégrées. On a pas encore pu trop voir le potentiel de Lou Le Bechennec ou de Lilya Saad-Guermeche. 

JS30: Ce fameux statut VAP, est-ce que tu sens qu'il vous a mis une pression supplémentaire ?

DC: C'est une pression positive. On sait que la première place sera difficile mais on veut faire aussi bien que l'an dernier. On est pas très loin de ces places malgré notre effectif réduit. On est pour l'instant à notre place. 

JS30: Un peu de repos et puis il sera temps d'y retourner avec le 26 novembre un gros déplacement chez la Stella St Maur?

DC: Oui, on a une semaine de repos pour bien recharger les batteries et puis on va attaquer un cycle de travail de 3 semaines. On n'a jamais gagné contre la Stella et en plus elles sont invaincues. On va se préparer en refaisant une prépa physique et jouer 3 matchs de préparation (Toulon, Montpellier et Le Pouzin)

Crédit photos : Sophie Gravil


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"