BOUILLARGUES PREND DE LA HAUTEUR

Une fois de plus, Bouillargues a connu un petit retard à l’allumage avant de dérouler et de s’imposer à sa guise 33/25. Une mi-temps à courir après le score face à une équipe de l’ASUL Vaulx en Velin qui n’en demandait pas tant. Les gardoises auront mené en tout et pour tout 8 petites secondes lors du premier acte de ce match mais elles ont surement fait le plus dur juste avant la pause, à savoir passer devant leurs adversaires du soir. Car dès le retour des vestiaires, les gardoises montraient un tout autre visage. A l’équipe, qui ne maîtrisait pas grand-chose pendant les 30 premières minutes, succédait une équipe plus conquérante en défense et plus adroite offensivement. L’écart était vite fait, sous l’impulsion d’Enola Grollier, pourtant incertaine jusqu’à deux heures du coup d’envoi, et de la gardienne Axelle Bertrand qui dégoûtait les attaquantes rhodaniennes, et ne cessait de grimper au fil des minutes. Même si tout n’a pas été parfait lors de cette soirée, Guillemette Cauly, auteure d’un match plein notamment lorsque son équipe était moins bien en première période, était satisfaite de la victoire  “C’est le sentiment du devoir accompli. C’est une victoire et on prend tout parce que c’est dur et qu’on est encore en train de se mettre en place. On emmagasine de l’énergie positive pour ce qui nous attend”. Et ce qui attend les Bouillarguaises, c’est un déplacement à Clermont Ferrand, équipe possédant le statut VAP (Voie d’Accès à la Professionnalisation), que la coach Delphine Cendre veut attaquer avec ambition “On peut être dans le trio de tête si on enchaine samedi. Après la coupe de France, l’objectif était d’avoir 6 points à la fin de la semaine puisque après on reçoit Sambres qui est une grosse équipe. Clermont est en forme aussi, nous, il va falloir récupérer car ça fait 2 matchs en 4 jours. Mais on est sur une pente positive”. La coach gardoise espère récupérer pour ce déplacement l’arrière Lou Le Bechennec, afin de lui donner un peu de temps de jeu.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"