"IL FALLAIT FAIRE UN BON MATCH ET ÊTRE SÉRIEUX"

Quelques minutes après la fin du match, synonyme de qualification de son équipe de Mérignac, Christophe Chagnard, l'entraîneur nîmois du club girondin revenait avec moi sur cette victoire. Grande première pour moi que d'interviewer celui que tout le monde surnomme Cha.
JS30 : Christophe, une réaction apres cette qualification qu'on peut dire tranquille? 
Christophe Chagnard: Oui ce qui est bien, c'est que les filles ont pris le match au sérieux et qu'il fallait l'être pour jouer une D2. On a vu hier qu'il y avait deux clubs de D1* qui avaient perdu. Nous on est pas dans une situation très favorable en championnat. On est en difficulté donc il fallait gagner. Il fallait faire un bon match, il fallait être sérieux. On les a pris au sérieux et on a fait ce qu'il fallait pour faire l'écart et se rendre le match tranquille en deuxième mi-temps. 


JS30: Quand j'ai eu Delphine Cendre hier pour la présentation du match, elle me disait qu'elle avait peur que vous veniez lancer votre saison?
CC: Je sais pas...le problème c'est qu'on enchaîne que des clubs européens. On a un début de championnat qui est compliqué. La, on reçoit Nantes qui est une grosse cylindrée aussi. On a pas à hésiter. Il faut qu'on joue les matchs a fond, y a du talent dans cette équipe donc ça va s'ouvrir. Il manque un peu de grinta (il rigole) que j'arrive pas à transmettre mais sinon ça peut bien jouer au handball. 
JS30: En tout cas, on a vu une joueuse comme Audrey Deroin ne pas beaucoup jouer en seconde mi-temps après avoir été stratosphérique en première, ça a permis de la faire souffler un petit peu et de garder des forces pour le championnat ?
CC: Oui...de toute façon, on a besoin de jouer, on a besoin de répéter des choses, on a besoin de faire des compets. Voilà ça me permet aussi de faire jouer ma jeune qui est une bonne joueuse. Je pense qu'on aura un effectif assez réduit, j'ai quatorze joueuses et pas une de plus. Donc je pense qu'on aura besoin de tout le monde dans ce championnat, parce que si y a un petit peu des bobos, on va de suite être en difficulté. Il faut qu'on continue à travailler et surtout qu'on ne baisse pas les bras.
*Saint Amand et Toulon



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"