LES NÎMOISES SE SONT ACCROCHÉES, EN VAIN

L'apprentissage continue pour Nîmes VB qui, avec un petit peu plus d'expérience et de profondeur de banc, dimanche, aurait pu faire basculer la partie à son avantage. Diminuées par trois absences, les protégées du coach Nicolas Agnèse ont fait douter les joueuses de l'AS Union dans le deuxième et troisième set. Au final, si le score de 0/3 est assez logique, la manière dont les jeunes Nîmoises ont résisté est encourageante. Plus puissante en début de match, l'Union prend les devants grâce notamment à l'ancienne nîmoise Rovira. Nîmes répond par Seck mais c'est trop peu dans ce premier acte qui est plié en 24 minutes par les visiteuses. Dès la reprise du deuxième set, l'Union Saint-Jean confirme sa supériorité en menant rapidement 1/7. Nicolas Agnèse prend alors un temps mort bénéfique. Son équipe se révolte et passe huit points à son adversaire. Mais la puissance permet aux haut-garonnaises de vite remettre les pendules à l'heure. C'est  sans compter sur la grinta nîmoise, a l'image de Lefebvre-Delanghe qui passe quelques attaques sur son aile, qui permet au NVB de recoller. Malgré une jolie remontada à 23/24, les Nîmoises cèdent le second set. Le troisième set est, dans la lignée de la fin du second, très serré. Chaque équipe se rend alors coups pour coups. Galvanisées par leur bonne passe, les gardoises font un premier break mais dans la foulée, elles relancent leurs adversaires par leurs fautes directes. La fin du match est haletante mais par manque d'expérience, les Nîmoises s'inclinent une seconde fois 23/25. Nicolas Agnèse était partagé à la fin du match "le score n'est pas illogique même si on aurait pu accrocher un set. Sur la fin, on a des problèmes d'hésitation, on se regarde. Mais on apprend et on continue de travailler"


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"