NIMES VOLLEYBALL ENTAME UN NOUVEAU CYCLE

Après trois saisons en Élite, le deuxième niveau national français, l'equipe féminine du Nîmes Volley Ball a été rétrogradé en National 2 au terme d'une saison ou rien n'a été épargné aux gardoises. Aux blessures se sont succédées les mauvais résultats. Et comme pour ne rien arranger, la Métropole nîmoise a décidé de couper la subvention qui aidait le club à fonctionner au niveau Élite. Son entraîneur Nicolas Agnèse, qui ne savait pas si il allait continuer l'aventure, a donc décidé de repartir quasiment de zero "On repart totalement avec un nouveau projet, m'explique t il. C'est pas vraiment un choix délibéré, si on avait pu garder nos meilleures joueuses ou recruter des filles avec de l'expérience pour remonter de suite, on l'aurait fait mais on a fait avec nos moyens. Ces trois saisons en Élite ont coûté cher et on a pas trouvé de solution à l'arrêt des subventions de l'Agglo. On a pas de contrat pro cette saison mais on a réussi à garder Nadège Haewegene et Mbayang Seck, cette dernière a un projet d'étude dans la région et c'est tout bénef pour nous". 


Alors, Nicolas Agnèse, formateur dans l'âme, a décidé de reconstruire. Tess Bakana partie du côté de Bordeaux, Aita Gaye a Saint Laurent du Var ou Alexandra Le Mao qui est retournée chez elle a Quimper, le coach nîmois insiste beaucoup sur la notion de groupe. " Il faut recréer un groupe car vu que nos filles avaient le niveau, on a eu beaucoup de départ. Je les suis dans leurs nouveaux clubs et elles jouent toutes. Nous, ces filles la parties, on savait pas trop vers quoi on allait. J'ai donc décidé de proposer un projet axé sur la formation et sur un groupe de 19 joueuses, ce qui n'est pas énorme, qui composeront la N2 et la prénat mais qui s'entraîneront ensemble. On aura a chaque match deux jeunes joueuses qui feront la passerelle entre les deux équipes afin de gagner en maturité". Avec l'idée de faire travailler et progresser les filles, de se maintenir cette saison et pourquoi pas, des la saison prochaine, remonter deux équipes qui joueront l'accession tant en N2 qu'en Prénationale. Toujours avec le fidèle Stéphane Patte a ses côtés. Le coach nîmois s'attend une saison difficile, déjà par méconnaissance de la division puis avec des joueuses qui sont au pôle espoirs de Montpellier la semaine, il faut plus de temps pour la mise en place d'un collectif. 


Lors du premier match à domicile, ce week-end, l'équipe s'est inclinée 0/3 face a Balma/Quint/Fontsegrive. Mais le coach nîmois ne veut pas se laisser abattre par ce premier revers "On sait que ça va être difficile au début, le but est d'être plus performant lors des matchs retours". Car il sait aussi que son projet séduit et que si il y a toujours eu de jeunes joueuses formées au club et que le club a toujours travaillé comme si il avait un centre de formation, aujourd'hui de jeunes joueuses de 13 et 15 ans avec un fort potentiel ont voulu participer à ce projet qui s'inscrit sur du long terme et offrira dans quelques temps des jours meilleurs au NVB. 

Crédit photos : Stéphane Patte


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"