"ON NE VEUT PAS JOUER L'APPAREIL PHOTO DANS LES POCHES"

A 24 ans, Valentin Fangier est un enfant de l'USSA Foot Terre Camargue. Ce milieu de terrain, capable de jouer partout, a débuté le foot à Aigues-Mortes en catégorie débutant. Malgré une infidélité de quatre, cinq ans a son club de coeur, il est parti jouer en U14/15 a Lattes puis trois ans a Lunel avant de revenir en U19 chez les Saliniers, il est le joueur sur qui le coach Yohann Borg peut s'appuyer quand il faut partir au combat. Et de combat, il en sera question ce week-end au moment d'entrer sur la pelouse et affronter le FC Pau, club pensionnaire de Ligue 2. 


JS30: Un septième tour de Coupe de France face à une Ligue 2 ça le fait ?
Valentin Fangier: Oui, la Coupe de France est un objectif cette saison qu'on s'était fixé quand on a vu le président et le coach. Jusqu'à présent, on perdait au penalty d'ou cet objectif. On voulait pas forcément tirer un gros mais là ça va être une fête pour le club. L'objectif c'est de passer, sur un match tout est possible.
JS30 : Qu'as-tu ressenti,toi l'enfant du club, quand tu as su le tirage ?
VF: Franchement c'est du plaisir. On n'a jamais joué contre des pros donc tout le monde attend ce moment. Gagner ce serait génial, surtout que le 8e tour est assez ouvert vu que le vainqueur de notre match rencontrera Agde ou Colomiers qui jouent en N3.
JS30: A un peu moins de 48 heures de ce match, tu te sens comment*?
VF: On sait qu'il y a le match ce weekend mais pour l'instant je n'y pense pas. Je ne veux pas des déjouer car j'y aurais trop pensé par avant. On ne veut pas jouer l'appareil photo dans les poches. Le but c'est de ne pas avoir de regrets à la fin du match, on veut les tenir le plus longtemps possible.


JS30: Jouer une ligue 2, c'est la concrétisation de ce beau début de saison que vous faites ?
VF: C'est une récompense car ou pas mal de club se sont fait sortir, nous on a réussi à rester sérieux. Même face à des équipes inférieures, on a réussi à passer. On fait effectivement un bon début de saison et il ne faut pas oublier que notre objectif c'est le maintien. On pourrait avoir quelques points de plus mais on sait aussi que c'est un championnat très difficile.
JS30: Quelle est la force de cette équipe ?
VF: Je pense que quand le coach recrute, il sait déjà qui il recrute. Le joueur est important, mais l'homme l'est tout autant. Il ne recrute pas forcément les meilleurs de la région, mais des joueurs qui ont envie de jouer avec un esprit d'équipe. C'est ça notre force.
JS30: Qu'est-ce que je te souhaite pour ce match de samedi ? Un but à la 90e minute du pointu qui vous donne la qualification ?
VF: (Rires) Si je marque et qu'on se qualifie, je serai content mais le plus important c'est de se qualifier, quelle que soit la manière. On joue au foot pour ce genre de match. Si on se qualifie, on pourra savourer
 et fêter ça.


*Cet interview a été réalisé mercredi. Crédit photos: Éric Dolladille

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"