QUARANTE ANS ET TOUJOURS DU SOUFFLE

"Aldo, il faut qu'on fasse la photo de groupe, il y a des gens avec qui je veux être pris en photo". Il avait le regard qui pétillait, Johnny Ecker au moment de venir demander à Aldo Costanzo de vite faire immortaliser cette belle journée d'anniversaire. L'ancien défenseur du Nîmes Olympique ne voulait pas rater l'occasion d'être photographié avec certaines légendes Nîmoises. Car en ce premier samedi d'octobre, Patrick Champ, président depuis 20 ans, et son fidèle lieutenant Aldo avait réuni plus d'une centaine d'anciens crocos pour fêter les quarante ans de l'Amicale des anciens du club.


La journée avait commencé par des accolades et des embrassades. Puis, sont arrivées les anecdotes et les actions ou certains ont même marqué des buts qu'ils ont raté en leur temps. Les sourires, jeunes ou moins jeunes, ne lâchaient pas les visages des Michel Mézy, René Girard, Bernard Blaquart ou Jacky Novi, "le plus beau palmarès ayant joué au Nîmes Olympique" souffle le président Champ. Alain Garnier, un des plus anciens adhérents de l'Amicale avec l'inusable André Kabyle posait avec Seydou Koné, plus jeune amicaliste. Pour celui qui a joué 290 matchs entre 1960 et 1970, il était hors de question de rater cette journée "Je suis le plus jeune des anciens. Ce sont de bons souvenirs. C'est bien de voir tous ces joueurs unis par l'amour du Nîmes Olympique". L'ancien avant-centre Seydou Koné, plus jeune adhérent mais pas le moins bavard, n'en perdait pas une miette "ça fait plaisir de voir tout le monde, de voir ses anciens qui ont porté ce maillot que j'ai moi-même porté après. Je suis ravi mais j'espère qu'on ne va pas s'arrêter là. Ce sont les anciens qui ont fait le club, que le président actuel ne l'oublie pas !!!". 

Après un bon repas, tous sont passés dire un petit mot au doc Jean Charles Pierret ou au kiné Alain Ratat, tous deux présents au club depuis plus de 30 ans. La table la plus chambreuse, celle d'Alain Espeisse, a ovationné Aziz El Ouali qui fêtait ses 52 ans ce samedi. Le mot de la fin revenait au président Patrick Champ, très ému "ça me fait des frissons de voir tous ces gens qui ont la fibre Nîmes Olympique. Le charme de cette journée c'est le lien entre anciens et nouveaux. Il y a des braises dans ce club qui ne demandent qu'à reprendre. L'Amicale des anciens est quelque chose d'important". Avant de se quitter, il était temps de faire cette fameuse photo.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"