DA CUNHA ENVOIE LES NIMOISES AU TOUR SUIVANT

Alors qu'on se dirigeait vers la séance de tirs au but, Da Cunha a délivré le stade d'une tête rageuse et offert la qualification pour le 2e tour national de la coupe de France aux nîmoises. Mais le FFNMG est passé par un trou de souris pour éliminer une vaillante équipe tarasconnaise, 6e de Régionale 1, qui aura laissé passer sa chance en début de seconde période. Car jusque-là, le plan mis en place par les joueuses des Bouches du Rhône fonctionnait à merveille. Badate avait ouvert le score dès la 4e minute et les Nîmoises étaient sans réaction lors de la première période. Les joueuses de Yohan Bonnet n'arrivaient ni à construire ni à être dangereuses. Elles frôlaient même la catastrophe dès la reprise mais le poteau de Roussel et la maladresse de Badate laissaient encore les Nîmoises en vie. A ne pas plier le match quand elles avaient l'occasion, les Tarasconnaises se faisaient reprendre à la 69e minute sur une frappe de Da Cunha. Sama, intenable sur le front de l'attaque visiteuse, avait par deux fois l'occasion de tuer le match mais la chance des pensionnaires de R1 semblait être passée. Et comme souvent dans ces cas-là, l'équipe supérieure hiérarchiquement allait s'imposer dans les derniers instants. Un centre de Lakhssassi dans le temps additionnel et la suite...vous la connaissez. Pour la plus grande joie du coach nîmois Yohan Bonnet "Ça a été dur, c'était un vrai match de coupe. On s'attendait à un match difficile dans une position de favori dont on a pas l'habitude. Normalement, c'est nous le petit poucet. C'était prévisible ce genre de match face à une équipe voisine qui compte beaucoup d'ex joueuses du club.  L'équipe a répondu présente malgré les circonstances. C'est bien! Ça permet de bien préparer Nice"



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"