LE BEAU MOIS DE NOVEMBRE DU CANI-VTTISTE GARDOIS CHRISTOPHE VAILLANT

Vainqueur du Challenge Sobaka en Bikejoering à Lamotte-Beuvron, vice-champion de France FFPTC à Monceaux l'Abbaye dans l'Oise, médaillé de bronze au championnat du monde WSA en Belgique, Christophe Vaillant et ses chiens ont vécu un faste mois de novembre. Et ce n'est peut-être pas terminé car le Codognanais a rejoint l'Italie pour participer ce week-end aux championnats d'Europe FISTC.

Tout a commencé dans le Loir et Cher avec une victoire en Bikejoering (un VTT, un chien) après une première place en première manche et une seconde place lors de la seconde manche mais surtout un beau duel avec Alexandre Bizen. Si il a réussi à accrocher une troisième place en Kart 4 chiens, il s'est aussi légèrement blessé après de nombreuses chutes en trottinette/chien.  

Quelques jours après dans l'Oise en VTT 2 chiens alors qu'il avait pris la tête du classement lors de la première journée, une chute lui a fait perdre du temps et c'est avec seulement 10 secondes qu'il menait le championnat de France. Malheureusement, sur un parcours détrempé par les fortes pluies de la nuit, il prenait trop de risques et chutait à ,trois reprises. Il devait donc se contenter d'un titre de vice-champion de France. 

Sans repasser par la case Gard, il filait directement en Belgique pour les mondiaux WSA. Quatrième il y a deux ans en Angleterre, Christophe espérait faire mieux. Après des soucis de vélo le premier jour, qui ont nécessitait une grosse réparation, il se classait 4e à seulement 6 petites secondes du troisième. Dans une course qui comptait parmi ses participants le champion du monde et son vice-champion du monde, tous deux français, il refaisait son retard lors de la deuxième journée et se classait 3e. 

Alors satisfait Christophe Vaillant?? "Oui c'est clair, vice-champion de France et bronzé mondial, c'est top car devant c'est très fort, les trois avec qui je bataille, ce sont des élites de ce sport. Mon début de saison est bon. J'ai bien fait de partir quelques semaines avant, ça m'a permis de bien préparer mes courses"

Il est alors redescendu dans ce Sud qui l'a adopté, histoire de recharger les batteries avant de faire repartir son fourgon et sa caravane pour l'Italie ou son objectif sera de prendre sa revanche sur les championnats de France. il sait aussi que les concurrents seront différents avec beaucoup d'Italiens et de représentants des pays de l'Est. Mais pour sa dernière course de l'année sur terre, il se verrait bien aller chercher une médaille. Avant d'attaquer sa saison de neige et de musher. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"