"LE COACH M'A FAIT CONFIANCE RAPIDEMENT ET JE FAIS UN DEBUT DE SAISON A L'IMAGE DE L'ÉQUIPE"

A 31 ans et après une carrière qui l'a vu jouer sur quasiment tous les terrains de la région Provence Alpes Côte d'Azur, le défenseur central Tarik Bizzou a rejoint le Stade Beaucairois. Avec ses trois coéquipiers du Istres Football Club, Luca Valls, Lahcene Tazi et le buteur Abdoul Sylla, il est venu apporter son expérience au club du président Xavier Mouret. Bonne pioche car il est vite devenu incontournable dans le onze de Sofyan Carletta. Après sept journées, Beaucaire tient tête au leader bittérois. Je reviens sur ce bon début de saison avec Tarik. 


JS30 : C'est une victoire à pleine de caractère que vous avez ramené de Rodez ?
Tarik Bizzou: On a attaqué le match pied au plancher. On prend un but extraordinaire dans la foulée puis on reprend l'avantage tout de suite après. On a changé de système en deuxième mi-temps et on a fini par se faire égaliser. On a rien lâché et on a su remettre un coup de boost en fin de match. C'est une performance à l'image de l'équipe. Comme tu l'as dit, on a du caractère, entre nous, on se surnomme la meute (Rires). Les entrants ont fait leur job et au final on ramène une victoire logique.
JS30 : Ce caractère, c'est la force de cette équipe cette saison ?
TB: Il faut savoir que le groupe a été construit avec seize nouveaux joueurs, donc on peut tirer un gros coup de chapeau au coach et au président Xavier Mouret qui ont monté un super groupe. Tout le monde fait des efforts pour les autres et la mayonnaise a pris très rapidement. Quand on ne gagne pas, on est frustré et on le vit assez mal.


JS30 : Tu as inscrit un beau but de la tête lors de cette victoire, comment juges tu ton adaptation à Beaucaire?
TB: Je découvre un autre football. Le jeu y est plus direct. Côté PACA, il y a plus d'anciens joueurs pro et de réserves professionnelles. Mon adaptation s'est bien passée. Luca (Valls), Lahcene (Tazi) et Abdoul (Sylla) m'ont beaucoup aidé. Le coach Carletta m'a fait confiance d'entrée et je fais un début de saison à l'image de l'équipe.
JS30 : Après cette journée, vous êtes deuxième à cinq points de Béziers mais avec un match en moins, que vous jouerez face à Toulouse. Jusqu'où peut-elle aller cette équipe beaucairoise ?
TB: Je pense qu'on a encore vu ce weekend, et si Béziers est une équipe très forte, que nous, on ne se fixait pas des limites et que l'on prend les matchs les uns après les autres. On se dit qu'à un moment, ils vont peut-être avoir un coup de moins bien et on veut se donner les moyens d'être là à ce moment-là. On veut gagner chaque match et les embêter le plus longtemps possible. On fera le point après la trêve de Noël.
JS30 : Le prochain match, c'est la réception de Castanet. Pour l'instant à part en Coupe de France, vous res une carrière êtes invaincu à domicile. Pour embêter Béziers, il va falloir continuer à faire un gros parcours à domicile et que Schneider soit imprenable ?
TB: Exactement, à la maison on a une équipe qui a du caractère. Nos adversaires doivent savoir qu'ils vont passer un moment délicat chez nous. Ça marche pour l'instant même si la Coupe de France c'était un match particulier. Et en championnat, même quand on s'est fait accrocher par Balma, c'est quand même nous qui avons donné le ton du match. Nos adversaires voient nos résultats et ils savent que ça va être dur quand ils viennent à Beaucaire.
Crédit photos: Éric Doladille 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"