"LE COLLECTIF SE CONSTRUIT PETIT A PETIT, IL FAUT CONTINUER A Y CROIRE ET TRAVAILLER"

L'USAM Nîmes s'est logiquement incliné 29/32 ce dimanche après-midi. Malgré une prestation intéressante, Nantes, l'adversaire du jour, était tout simplement plus fort. Mais comme l'a dit Luc Tobie, meilleur buteur usamiste avec 5 buts, juste après le match "On est dans le match en seconde mais on prend un écart et on a du mal à revenir dedans, ça s'explique par la fatigue, la lucidité...je sais pas. C'est comme ça, on a les solutions. Je pense qu'on joue bien et qu'on défend bien. On a eu quelques ratés et c'est dur de rester dans le match quand tu joues bien et que tu rates comme ça. Il n'y a pas de complexe même si on sait que Nantes et Montpellier sont au-dessus de nous niveau budget, niveau infrastructures. C'est à nous de faire la match parfait pour essayer de les tenir. Maintenant, on va se remettre au travail pour essayer d'être le plus précis possible au fil de la saison", l'USAM  a connu trop de trous d'air pour espérer mieux face à une équipe qui a rendu une copie linéairement parfaite. Nantes n'a jamais été inquiété comme en témoigne le score ou les joueurs de Loire Atlantique ont toujours été devant. Quentin Dupuy faisait une analyse très réaliste quelques minutes après la fin du match. 

Crédit photo: Sylvain Delambily

JS30: Quelle analyse fais-tu de cette rencontre?

Quentin Dupuy: J'en fais une analyse avec des hauts et des bas. Le problème, c'est qu'on a mal géré nos temps faibles. C'est sûr qu'on a subi des écarts trop importants à l'image de certains matchs qu'on a fait en ce début de saison. Moi je veux retenir le caractère qu'on peut fournir sur certains moments. Il faut qu'on arrive à bâtir la dessus et grandir autour de ça. C'est notre force le caractère. Il faut qu'on travaille la dessus. On est tombé sur une équipe, on va dire une vérité, c'est Nantes, c'est quand même une grosse écurie du championnat. Il ne faut pas oublier contre qui on tombe, maintenant je pense qu'on peut encore faire mieux. Il faut être plus assidu et plus rigoureux. 

JS30:Qu'est-ce qu'il vous manque contre ce type d'équipe? On a l'impression que c'est le même scénario qui se répète à chaque fois?

QD: Ça se répète oui et non, on tombe quand même sur une grosse équipe. Montpellier aussi, c'est une grosse équipe. Il faut aussi être indulgent. Il faut qu'on travaille la dessus. On a changé pas mal de chose cette année. Moi je veux qu'on retrouve cette âme de folie et de caractère qu'on a pu montrer ce soir, malheureusement pas à 100%. Mais une grande partie du temps je dirai. Et ça va venir...ça va venir. Le collectif se construit. Il faut y croire et travailler. 

                                                                        Sylvain Delambily pour JuSports30

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"