"LES NOUVEAUX...ON EST CONTENT DE PARTICIPER À CET ENGOUEMENT"

Après quelques saisons galère, le Rugby Club Uzetien revit cette saison. Après six journées, les protégés du président Seropian sont quatrième de la poule 8 de fédérale 3. Cela grâce à l'abnégation de Bernard Mathieu son entraîneur qui n'a jamais lâché quand le bateau tanguait fort, grâce au retour de joueurs comme Tommy Bouvier et à l'arrivée de Matthieu Losson, un joueur qui n'avait pas joué depuis huit ans, hormis une saison a Marguerittes. Après avoir coaché les féminines du Rugby Club Nîmois, celui qui est salarié au RCN a pris cette saison les Crabos (U18) et du coup a pu reprendre une licence pour jouer les dimanches. Bien lui en a pris car depuis le début de la saison, il dynamite les défenses adverses. Comme en témoigne ces deux essais le week-end dernier face a Arles. 


JS30: Matthieu, bravo pour ton doublé qui confirme ton excellent début de saison !
Matthieu Losson: Oui tout à fait mais ça confirme et ça récompense surtout tout le groupe, malgré le petit flop qu'il y a eu à Sigean. Il y a huit ans que je n'avais pas joué, hormis ma saison à Marguerittes, et c'était plus le côté physique qui pouvait m'inquiéter. Finalement je m'en sors pas trop mal. Du côté des contacts, ça a été, j'en ai un peu bavé physiquement.
JS30: Tu t'éclates dans cette équipe d'Uzès ?
ML: C'était l'objectif. Je voulais reprendre à jouer et du fait que je ne coache plus les filles, j'avais quelques disponibilités le dimanche. C'est franchement très sympa, il y a un très bon groupe. Au sein des joueurs, on est complice. Ce qui me manquait vraiment c'était le ballon, le groupe c'est un bonus.
JS30: A Uzès, tu as trouvé une équipe qui, à ton image effectue, après quelques années de galère, un bon début de saison ?
ML: Je suis un peu nouveau dans le club mais je vois bien que cette année tout le monde revit. On est arrivé un peu comme un cheveu sur la soupe, les nouveaux, mais notre force c'est qu'on a pas vécu les années galère. On arrive au bon moment et on est satisfait. On est content de participer à cet engouement. 


JS30: Quelle est la force de cette équipe ?
ML: On a quelques mecs d'expérience et c'est eux la force. Quand on les a pas, c'est pas la même équipe. Ce mec d'Uzès qui ont navigué entre Alès et le RCU, ces papas qui tiennent la baraque avec pas mal de facilité au pied et à la main, ils sont super importants.
JS30: Vous avez fait un gros match face à Arles ?
ML: Si on fait un beau début de saison, on est réaliste et on reste humble. On sait qu'on joue un championnat dans le championnat. Certaines équipes sont au-dessus. Alors quand tu joues une équipe comme Arles, qui est un temps en dessous, c'est interdit de perdre. C'était important de gagner et on est satisfait de la prestation. C'est un match dans lequel on s'est vraiment trouvé. On a marqué cinq essais donc quatre rien que pour les trois quarts. Sur ce match, on a vraiment réussi à évoluer.
JS30: Ce weekend vous rencontrez un des leaders, Lespignan. Qu'est-ce qu'il faut faire pour les embêter ?
ML: Comme quand on a joué contre Alès, il faut les piquer dans l'intensité, dans le combat. On va pas là-bas pour leur mettre la pression mais le but c'est surtout de ne pas se mettre le feu dans notre camp. Ce n'est pas à nous de proposer du jeu mais on a pas le couteau sous la gorge. On y va pas pour en prendre 30, on va se tester et jouer à fond. Ça va nous servir pour nous jauger sur la suite de notre saison.


Crédit photos : Rugby Club Uzès 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"