MA RENCONTRE AVEC RENE GIRARD

Il nous avait donné rendez vous a 9h15 aux Halles et il était la bien avant l'heure du rendez-vous. Ces premieres questions ont été de savoir comment son petit fils allait pouvoir écouter l'émission. Son petit fils, avec qui il avait regardé, chez lui a Vauvert, ce match que j'ai vite surnommé le "René Girardico". Car qui de mieux que René Girard pour venir nous parler d'un affrontement entre le Nîmes Olympique et les Girondins de Bordeaux, lui qui dans sa carrière de joueur n'a connu que ces deux clubs, lui qui est parti au debut a contre-coeur en Gironde "à la base, je ne voulais pas quitter Nîmes, j'étais bien chez moi. Après je n'ai pas regretté mis sur le moment ça a été dur. Tu n'imagines même pas. J'étais sur le quai de la gare, j'attendais le train et...je pleurais. J'ai appris le football à Nîmes, je suis devenu un footballeur a Bordeaux. Ces deux clubs m'ont marqué". Si tout a commencé à Vauvert, Patrick Champ nous a vite  rappelé que leur première rencontre était un Cheminot Nîmois/Vauvert en cadet remporté 1/2 par René et sa bande, tous les deux allaient faire le bonheur des crocodiles par la suite. Dès qu'on lui montrant des photos anciennes de cette période, l'émotion le gagnait vite. La voix tremblotante, submergée par l'émotion, il se rappelait de suite de chaque visage présent sur les photos. On était la pour parler du dernier match au stade des costières mais il ne pouvait pas ne pas parler de ce stade Jean Bouin qu'il a tellement connu, de ce fameux petit couloir dont lui parlent encore certains joueurs qu'il croise au gré de ses déplacements. On a beaucoup parlé d'un autre homme marqué par Nîmes et Bordeaux, Bernard Blaquart qu'il a connu jeune joueur puis comme un des entraîneurs qui a marqué l'histoire du NO au même titre qu'un Kader Firoud ou d'un Pierre Barlaguet. Il a été presque géné et nous a lâché un "Désolé" quand on lui a dit avec humour que sa carrière d'entraîneur avait été marqué par ce titre de Champion de France avec le club situé de l'autre côté du Vidourle. Mais on oublie pas tout ce que René a su rendre à son club formateur où il a été tantôt entraîneur et directeur sportif. Au moment de parler du match de la veille entre ses deux clubs de coeur, le technicien qu'il est a vite pris le dessus sur le nostalgique de ses belles années Nîmoises. Un régal de parler football avec lui, tout semble simple quand il vous raconte le football. On a parlé, parlé...a tel point qu'on aurait pu faire deux heures d'émission et qu'on a pas traité tous les sujets. Mais peu importe, on a passé un superbe moment entre nostalgie et football actuel avec un grand Monsieur de l'histoire du Nîmes Olympique. Un moment inoubliable pour moi!! 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"