"ON A SENTI QUE C'ÉTAIT UN MATCH IMPORTANT POUR TOUT LE CLUB, ÇA A ÉTÉ UNE PRESSION BÉNÉFIQUE”

Encore une fois, le demi de mêlée Justin Philips a eclaboussé de sa classe le match face à Bédarrides. Une fois de plus car depuis le début ce SudAf, né à Pretoria il y a 27 ans, arrivé en France il y a deux ans à Chambéry, forme avec l'ouvreur Pierre Chastaing, une charnière qui fait gagner le Rugby Club Nîmois. Dans tous les bons coups nîmois depuis le début de la saison, il a été ce samedi a la conclusion de l'essai libérateur qui allait sceller la victoire du RCN.


JS30 : C'est une belle victoire dans un vrai derby! C'est l'analyse que tu en fais?
Justin Philips: Oui, pour moi, c'était mon premier vrai derby depuis je suis en France. Le public était génial, il y avait l'armée avant le match, le feu d'artifice après. C'était un match important pour nous mais aussi pour tout le club.
JS30 : Tu avais déjà vécu ce genre de match?
JP: Oui bien sûr, en Afrique du Sud, il y a un gros derby, un match entre le sud et le nord, les Stormers contre les Bulls. C'est un match qui m'a plu, avec cette ambiance, même toute la semaine avant. On a beaucoup parlé des mercredi de ce derby. Pour tous les soutiens, les supporters, les partenaires, on a senti que c'était un match très important. Ça a été une pression bénéfique. 
JS30 : Qu'est ce que vous êtes dits entre vous la fin du match ?
JP: Ma première phrase, ça a été que c'était un vrai derby. On a fait de bonnes choses malgré le fait qu'il y a eu beaucoup de pénalités. Ce n'était pas un match comme on en joue tous les week-ends. On était bien en accord avec toutes les décisions que l'on a prise. On a joué un peu plus intelligemment que Bédarrides d'où cette victoire. On sait aussi qu'on peut faire encore mieux. Mais on prend cette victoire. 
JS30 : C'était important de rectifier le tir après la défaite a Lille?
JP: Oui bien sûr. A Lille, on a eu notre chance. On a eu l'opportunité de marquer. On était déçu mais on sait qu'on a pas joué sur notre valeur. C'était important de gagner contre Bédarrides car après Lille, il y a eu une semaine off. Si on avait perdu après la fin du deuxième bloc, c'était pas bon....pour l'ambiance, pour l'esprit, c'était important de gagner.


JS30 : Comment va le néo-nimois Justin Philips, tu te plais à Nîmes ?
JP: Oh oui...au club tout le monde est gentil avec moi.Tout le monde travaille pour que tout aille bien et tout le monde est vraiment impliqué. La ville est vraiment très bien. Je suis bien installé et j'aime vivre dans le sud de la France. 
JS30 : Comment juges-tu ton début de saison?
JP: Je suis très content de mon début de saison. C'est très important pour un nouveau joueur de bien rentrer dans une équipe qui a fait une belle saison, la saison dernière. Ça met un peu la pression. C'est important d'être un joueur qui emmène une plus value a son équipe.
JS30 : Tu formes une belle charnière avec Pierre. On a vraiment l'impression que ça fit des années que vous jouez ensemble?
JP: Je crois que c'est parce que Pierre est très professionnel. On discute beaucoup tous les deux. On corrigé nos erreurs ensemble et on essaye d'éviter de les refaire. Le truc qui marche très bien dans cette équipe est que les anciens joueurs nous écoute aussi beaucoup. Du coup, pour nous, avec Pierre, ce n'est pas compliqué.
JS30 : Le prochain match c'est Vienne, qui est classé 8e, mais qui n'a perdu qu'une fois a domicile. Tu t'attends à quel genre de match ? 
JP: Chaque match a l'extérieur en France est toujours un gros match qui nous attend. C'est toujours compliqué. Il va falloir monter notre niveau. Quoiqu'il en soit, on y va pour gagner, ça ça ne change pas. On veut mettre des sourires sur les visages de nos partenaires.

                Crédit photos : Mathilde Arnoux

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"