KONRADSSON...LA BONNE SURPRISE DE LA SECONDE PARTIE DE SAISON DE L'USAM?

Depuis le début de la saison, Jesper Konradsson est la source de nombreuses interrogations. Le demi-centre suédois, arrivé cet été du club danois de Skerjn, a répondu ce dimanche a bon nombres d'entre elles. Lors d'une première période totalement ratée, l'international suédois a montré des facettes d'un jeu que l'on avait peu vu depuis son arrivée dans le Gard. Mieux, il a été un des détonateurs de la remontée nîmoise en seconde période avec notamment trois buts consécutifs à 19/26. Il termine ce match avec 5 sur 8 au tirs. Alors après six mois d'adaptation, Konradsson peut-il être la bonne surprise de la seconde partie de saison usamiste? En attendant, si on l'a vu mieux dans le jeu, on l'a aussi vu plus à l'aise sur le terrain avec ses coéquipiers, haranguant les uns, encourageant les autres, demandant l'appui du public...les bras levés. Cette réception de Toulouse est assurément un match qui comptera dans la saison du suédois. A la fin du match, perdu 37/38, il s'est présenté à la presse et aux médias locaux. 

JS30: Quel est ton analyse de ce match?

Jesper Konradsson: Je pense que nous avons trouvé un nouveau souffle en deuxième mi-temps. Nous avons tout tenté, nous avons couru, nous nous sommes battus. Peut être que nous n'avons pas eu les bons temps tactiques. Nous devons mieux faire pendant 60 minutes, car même si nous sommes revenus, en alternant le chaud et le froid, nous avons perdu.

JS30: Quels ont été les mots du coach a la mi temps dans le vestiaire ?

JK: Nous avons évoqué le fait que nous devions stopper le 7 contre 6 de Toulouse. Le score allait trop vite en premier mi temps avec ce 7 contre 6. Nous avions parlé de cela avant le match, mais n'avons pas été assez efficace pour le stopper en première période. Nous avons changé nos tactiques mais le plus important est que nous avons changé d'attitude. 

Merci à Sylvain Delambily pour la traduction. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"C'EST TOUJOURS UN PINCEMENT DE JOUER CONTRE NÎMES"