"MAINTENANT, JE VEUX REGARDER UN SEUL CLASSEMENT...MIXTE CELUI LA"

Sarah Rumeau a commencé le rallye il y a tout juste deux ans. Associée a la Dijonnaise Julie Amblard, celle qui vit a Brouzet les Alès a de suite gagné, s'offrant deux titres de championne de France féminine en deux ans. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Alors qu'elles dominaient la catégorie féminine, sur leur Corsa Rally 4, elles sont allées se frotter aux gars dans le Trophée Michelin. Bien leur en a pris car elles ont ajouté ce titre a leur récent palmarès. Une occasion de regarder plus haut pour cette gardoise d'adoption. 


JS30: Championne de France féminine pour la deuxième fois après la saison dernière, on imagine que tu es hyper contente ?
Sarah Rumeau: Pour notre première saison, on a été championne de France féminine. Cette saison, à part le Rallye Cœur de France, on a gagné toutes les épreuves. On termine le deuxième en deux roues motrice à deux points de Cédric Robert qui est un pilote expérimenté. On remporte aussi le trophée Michelin amateur et cela sans faire la totalité des courses. On remporte ce trophée lors du rallye du Var devant Ludovic Godard qui est un pilote expérimenté aussi. C'était bien de jouer le classement féminin sur les premières années mais maintenant je veux regarder un seul classement, mixte celui-là. Cette année, on est resté dans le contrôle, on a progressé dans la stabilité de la performance. Je suis contente, c'est un soulagement et c'est important de repartir avec quelque chose. Ça fait toujours plaisir d'être récompensé. C'est une étape de plus dans mon parcours mais non pas mon objectif final. 
JS30: C'était important pour toi de prouver que tu le pouvais le faire une deuxième fois?
SR: J'étais bien contente que ça se passe comme ça. Ça veut dire que c'est pas tombé par hasard et je dis ça sans prétention. On a quand même remporté huit manches sur neuf cette saison.
JS30: Au rallye du Var, tu as un plus validé la victoire sur le trophée Michelin?
SR: C'était important car on a commencé la saison sans le jouer. Sur le rallye d'Antibes, on fait le premier podium sur ce trophée et là on s'est dit qu'il y avait une possibilité de le remporter. On était loin au classement mais on a réduit les écarts petit à petit pour finir devant et l'emporter. On a progressé et ça c'était une récompense. Je n'oublie pas qu'on gagne ce trophée en etant sortie au cœur de France. Au Cévennes, je voulais remporter le féminin mais comme je jouais aussi le Michelin, je ne pouvais pas me contenter d'assurer, il me fallait attaquer. On a été dans le coup dès la première spéciale et ça s'est enchaîné.


JS30: Cette victoire sur ce trophée va te permettre de rouler sur une voiture plus puissante la saison prochaine ?
SR: Ça me fait un volant sur une course de championnat de France sur une Rallye 2. Ce sera un bonus dans ma saison car ma priorité aujourd'hui c'est de repartir sur une saison complète pour progresser.
JS30: Quels sont tes objectifs à court et moyen terme ?
SR: À court terme, c'est de prendre de l'expérience sur terre car je n'ai jamais fait de rallye sur cette surface. J'ai des bases techniques car je suis moniteur de pilotage mais en course c'est différent. À moyen terme, j'aimerais partir courir à l'international. 
JS30: Tu faisais équipe avec Julie Amblard cette saison. C'est un duo qui fonctionne bien ?
SR: Complètement, c'est une personne qui à les mêmes objectifs que moi. Elle a fait un super travail, un travail de pro. J'ai énormément confiance en elle et c'est grâce à elle que j'ai remporté le titre. Elle n'a pas décroché le titre officiel de copilote car il n'existe pas mais c'est tout comme. Pour notre équipe, c'est Sarah Rumeau et Julie Amblard qui sont championnes de France. Et je suis contente que l'on continue ensemble la saison prochaine.
JS30: Allez pour finir, quel est le rêve ultime en rallye de Sarah Rumeau ?
SR: En fait, mon rêve c'est d'arriver au plus haut niveau. De continuer à progresser, de remporter des championnats mixtes et vraiment d'accéder au haut niveau.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"C'EST TOUJOURS UN PINCEMENT DE JOUER CONTRE NÎMES"