"MON COME BACK...C'ETAIT QUELQUE CHOSE DE PRÉVU DANS MA TÊTE, ÇA ME MANQUAIT"

A 22 ans, la voilà de retour!!! Chloé Mourier, jeune squasheuse gardoise avait marqué la catégorie junior de son sport en devenant championne de France a Bron en 2016, en étant sélectionnée en équipe de France junior et en participant aux championnats d'Europe puis a ceux du monde en Nouvelle-Zélande. Mais cette tête bien pleine avait sa carrière de sportive entre parenthèses pour resusir ces études en fac de médecine. Dernièrement, récemment diplômée et installée professionnellement sur Nîmes, cette fan du Nîmes Olympique a repris le chemin de l'entraînement dans la salle de celui qui a été son premier coach. En effet, quand Jérôme Boyadjian a décidé d'ouvrir une structure squash dans son District 30, salle de parcours façon Ninja Warrior, il lui a proposé de venir taper quelques balles. Et le virus allait vite revenir...Explication avec la jeune poulxoise.


JS30: Te voilà de retour, pourquoi et comment cela s'est fait ?
Chloé Mourier: C'était quelque chose de prévu dans ma tête. J'avais arrêté pour mes études et ça me manquait. Je m'étais dit que je reprendrai une fois que je serai diplômée et c'est le cas. Mon premier coach, Jérôme Boyadjian, a réouvert une structure de squash sur Caissargues. Il m'a proposé de reprendre la compétition. C'était gagnant-gagnant. J'ai repris la prépa physique après de long mois d'arrêt. J'ai repris fin août. On a fait un planning de reprise et de ce qui allait m'attendre sur les prochains mois. La technique, ça ne se perd pas, le mental est encore plus fort qu'avant, c'est physiquement que ça a été dur. Mais c'est quand même une coïncidence ce retour, Jérôme a ouvert sa salle et ça s'est fait comme ça. 
JS30: Niveau classement, après ces années d'arrêt, tu en es où ? Et qu'ambitionnes-tu avec ce retour ?
CM: Quand j'ai repris, j'étais 158e française. Lors de mon premier tournoi national, la juge arbitre du tournoi à demandé un reclassement, j'étais 54e à ce moment-là. Avec mes quelques petites perfs de ce début de saison, je suis actuellement 32e. Je voudrais retrouver le Top 20. Quand j'ai arrêté j'étais 18e française et je voudrais faire mieux que cela. 
JS30: Tu te sens comment? Et où en es tu physiquement ?
CM: Je me sens bien. Physiquement, ça commence à rentrer dans l'ordre après une première grosse phase de reprise. J'ai un bon suivi kiné car j'ai beaucoup joué pour retrouver mes habitudes. Là, j'attaque une deuxième phase de retour physique pour aller plus loin dans sce que je peux faire. J'ai fait un premier tournoi national à Auvillar. J'etais tête de série numéro 11 et j'ai terminé 7e du tournoi. J'ai vraiment tout donné sur le terrain. Je veux être prête pour le national des arènes qui aura lieu du 6 au 10 janvier à Nîmes. 


JS30: La prochaine étape c'est de faire rejouer Daphné*, ta sœur ?
CM: Carrément, je veux lui redonner envie. On a fait un match d'exhibition ensemble. Cette saison je vais jouer en équipe pour Strasbourg car dans le sud autour de Nîmes, il n'y a pas d'équipe de niveau national. Grâce à des amis, je vais pouvoir jouer pour Strasbourg. L'objectif à terme serait de recréer un pôle féminin dans le sud et dans l'idéal de jouer avec ma sœur. 
JS30: Quel va être ton programme maintenant ?
CM: Comme je te le disais, je veux être prête pour le national des arènes qui fait son retour après des années d'arrêt dû au covid. J'ai aussi pour objectif de faire le National de Bordeaux. Je vais dans un premier temps me consacrer et tout miser sur les nationaux français pour remonter au classement. 
JS30: Je suppose que ton retour fait parler dans le monde du squash féminin ?
CM: Tout le monde, que j'ai vu et qui a appris la nouvelle, est content de mon retour et à Auvillar tout le monde était étonné de mon niveau après ces années sans jouer. Mentalement j'ai peut-être impressionné car j'ai vraiment tout donné. Au point de me féler les deux côtes lors de ce tournoi. Je suis rentrée complètement rincée de ce tournoi mais j'ai vraiment envie de réussir ce retour. 


*Daphné a fait parti des meilleures joueuses U15 et U17 française 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"C'EST TOUJOURS UN PINCEMENT DE JOUER CONTRE NÎMES"