"C'EST LA RÉCOMPENSE D'UN GROUPE...JE SUIS FIER DE METTRE LE RCN EN AVANT"

Vous l'avez élu, vous lecteurs de JuSports30, supporters du Rugby Club Nîmois et proches de Samuel Roche, sportif gardois de l'année 2022 avec 24% des suffrages. Il a succédé a un autre rugbyman, Wilfrid Hounkpatin, passé lui aussi par le RCN. A 25 ans, ce Vauclusien d'Orange, tombé dans la marmite du rugby des son jeune age, a vécu une année 2022, tant sur le plan personnel que sur le plan sportif, de toute beauté. On revient sur cette année avec lui.


JS30: Tout d'abord bravo. Sportif gardois de l'année 2022, qu'est-ce que cela représente pour toi ?
Samuel Roche: Une grande fierté car il y avait de beaux sportifs représentés cette saison. Je suis heureux et surpris. Cela fait quatre saisons que je suis à Nîmes et je me considère comme gardois, même si je suis vauclusien, car c'est vraiment ici que j'ai eu ma chance et que je l'ai saisie. C'est un beau trophée qui récompense l'ensemble de l'année du Rugby Club Nîmois. C'est la récompense de tout le RCN. J'ai été mis en valeur parce qu'il y a des joueurs, à certains postes, qui ressortent plus que d'autres mais c'est grâce à mes coéquipiers que j'obtiens cette distinction.
JS30: Ça concrétise vraiment une belle année où tu as fini meilleur buteur de fédérale 1, où tu accèdes avec Nîmes à la Nationale 2 et où vous faites un beau début de saison. Gamin, tu travaillais pour arriver à ce résultat ?
SR: Ça fait vraiment plaisir. Forcément, tu as envie de vivre ces bons moments, tu as envie d'avoir des résultats. La montée en N2, c'était une récompense collective. Moi de mon côté, j'ai beaucoup travaillé pour la récompense de meilleur buteur. Ça fait presque 20 ans que je joue et c'est cool d'être valorisé ainsi.
JS30: Ça fait quoi de remporter une récompense individuelle dans un sport collectif ?
SR: Ça fait bizarre. On est dans un monde où c'est des individus qui créent un collectif. Ça fait plaisir et je reste les pieds sur terre car pour moi c'est la récompense d'un groupe. Je suis fier de mettre le RCN en avant. On a besoin de soutien et ça fait du bien de sentir cet engouement derrière nous. Ça montre ce que représente le Rugby Club Nîmois.
JS30: De suite ça a été très important pour toi d'associer le club, l'ensemble du club.
SR: Oui c'était quelque chose de très important car on a vécu une saison où la notion de groupe a fait la différence. Quand on est sorti des poules, personne ne nous voyait favoris. Soi-disant que notre poule avait été facile mais on est quand même allé en demi-finale. Avec Jean-Michel Millet, Jean-Baptiste Cuq et Nicolas Alcalde , on a eu un staff qui nous a mis dans de bonnes conditions. On est redevable pour le club d'avoir fait une belle saison. Je veux remercier mes coéquipiers même si ils m'ont bien branché depuis l'annonce et que je dois leur amener des bières pour fêter ce trophée (Rires)


JS30: Quel est ton meilleur souvenir rugby de cette année 2022 ?
SR: Il y en a eu beaucoup mais je crois que je retiendrai les matchs de phases finales à Kaufmann sur les matchs retours. Mâcon, Rumilly... La ferveur, la foule, les résultats. C'est pour ce genre de moment que l'on joue au rugby. Me rappeler Kaufmann, plein, face à Rumilly un soir où on leur passe trente points, c'était chouette.
JS30: Ça fait une nouvelle récompense dans cette année 2022. Pourtant ce ne sera pas la plus belle, la plus belle est arrivée il y a presque un an et elle s'appelle Sasha ?
SR: La naissance de ma fille le 26 janvier 2022, c'est comment dire...(il coupe et cherche ses mots) La découverte d'être papa, c'est une immense fierté. Construire une famille en est une autre. Tu te construis en tant qu'homme. Ça a contribué à mon épanouissement sur le terrain. Ces moments de joie dans ma vie personnelle ont rejailli sur mes performances. C'est magique, ça fait tout drôle car ça passe trop vite. J'ai aussi une femme incroyable et c'est aussi grâce à elle que j'obtiens cette récompense.
JS30: Elle est vraiment belle cette année 2022 ?
SR: Oui elle fait du bien. On a vécu des années de merde avec ce covid. On est resté des mois sans jouer, à faire du crossfit dans des salles sans toucher le ballon. Ça s'est senti de suite dans le groupe qu'on voulait faire quelque chose de bien.
JS30: Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour 2023. Une année aussi belle que 2022 ?
SR: Alors pour le bébé, on va attendre encore un peu (Rires). Je vais profiter de ma fille. On peut me souhaiter beaucoup de réussite pour moi et les copains. On a une deuxième partie de saison chargée avec l'objectif d'atteindre les phases finales et de mener le RCN au plus haut. On va avoir besoin de beaucoup de soutien et d'accompagnement. En fait on peut me souhaiter beaucoup de bonheur et de la réussite sportive.

                  Crédit photos: Mathilde Arnoux

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"C'EST TOUJOURS UN PINCEMENT DE JOUER CONTRE NÎMES"