ELLES ONT PERDU PLUS QU'UN DERBY...

La victoire, pour espérer un improbable maintien, était impérative. Mais les joueuses de Nîmes se sont inclinées, logiquement, ce dimanche 1-3 face à une séduisante équipe de Toulouse, pourtant classée dernière ex-aequo avec les gladiatrices au moment de débuter le match. Privé de bon nombre de joueuses pour ce match, Yohan Bonnet, l'entraîneur nîmois, avait dû en plus combiner avec le fait de retrouver l'exécrable pelouse de l'annexe des Costières. L'entame de match était toulousaine et après une première alerte sur le but de Fiordaliso, le duo d'attaquantes du téfécé, Roumiga Cayrol et Altunkulak, se jouait de la défense nîmoise pour ouvrir le score par la seconde nommée (13e). Huit minutes plus tard, Altunkulak, recrue hivernale du club haut-garonnais, doublait la mise. A la demi-heure de jeu, c'est le poteau de Fiordaliso qui venait sauver les Nîmoises d'un naufrage certain. Et alors qu'elles n'avaient rien montré depuis le début du match, Coulibaly s'offrait un superbe but qui relançait le match. Partie quasiment du milieu de terrain, l'attaquante nîmoise résistait à 2 défenseures toulousaines et plaçait une frappe de 25 mètres qui trouvait la lucarne opposée de la gardienne des violettes. Da Cunha, quelques instants après, faisait passer un léger frisson dans le camp toulousain d'un coup franc lointain qui frôlait la droite du poteau de Grillon. Mais ça allait être tout…pour l'ensemble du match. Au retour des vestiaires, Fiordaliso, impeccable jusqu'à la, faisait une faute de main et encaissait un but casquette. Le coup était rude pour des Nîmoises qui n'ont finalement pas eu le temps d'espérer. Plus rien ne serait marqué au grand désarroi de Yohan Bonnet qui accusait le coup "Les conditions de jeu sont déplorables et les filles le sentent. Je n'ai pas de mots, on est tous exténué par la situation". Après cette défaite, le FFNMG est seul dernier et a un pied et demi dans la future D3.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"C'EST TOUJOURS UN PINCEMENT DE JOUER CONTRE NÎMES"