DES OSCARS, DE LA PASSION, DE L'ÉMOTION

C’est au Grand Hôtel que les adhérents de l’AEF Gard ont procédé à leur traditionnelle remise des Oscars. Pour cela, le président des éducateurs gardois, Patrick Champ, avait convié le Jonquiérois Patrice Beaumelle, fort de ses 14 ans passés à entraîner sur le continent africain. Celui qui va être papa à 44 ans a passionné tout l’auditoire avec son récit sur son métier en Afrique et son évolution. Très ému, il a reçu un trophée d’honneur pour l’ensemble de sa carrière “C’était important pour moi d’être là ce soir. C’est la première fois que je me retrouve à présenter ce que je fais devant les personnes qui m’ont vu évoluer. Je leur dois cette carrière à l’étranger. Je voulais mettre en valeur les bases. Tout cela, c’est de la transmission et je voulais les remercier”. Accompagné de Daniel Delprat et de Arnold Alphon Layre, le président de l’AEF a aussi récompensé du trophée Corinne Diacre, Roseline Ben Ali, la présidente de la JS Chemin d’Avignon, pure nîmoise et éducatrice méritante dont le club compte 15 équipes masculine et 2 féminines et a fait un beau parcours en coupe de France la saison dernière, éliminé en 32e de finale par Clermont club de Ligue1. Le trophée Henri Noel a été remis, avec beaucoup d’émotion, à Dominique Sablier, éducateur U13 au Nîmes Olympique et président des vétérans de l’AS Poulx. Émotion car Henri Noel a été son entraîneur à Nîmes et “que c'est lui qui m’a mis le pied à l'étrier et transmis sa passion. Sans lui, je n’aurais pas entrainé 10 ans à Poulx et 14 ans au NO”. Le trophée Georges Boulogne a été remis à François Abad, actuel co-président du FC Vauvert pour quasiment son demi siècle de foot ainsi qu’à Jean François Chapelier, qui même si il n’a pas été un éducateur a tellement fait pour ceux ci et pour le football gardois. Daniel Olivet, qui a beaucoup œuvré en petite camargue, a reçu un trophée spécial et Stéphane Saurat et Bernard Cochet ont été honorés pour leurs montées avec l’OAC et le FC Bagnols-Pont.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES NÎMOISES N'Y ARRIVENT TOUJOURS PAS

"4 MONTÉES EN 4 ANS...JE SUIS FIER. MAIS ON NE COMPTE PAS S'ARRETER LA"

UZES N'A MÊME PAS PU FINIR LE TRAVAIL