SKJELMOSE FAIT COUP DOUBLE DANS LE BOUQUET

C’est une étape dantesque qu’ont vécu les coureurs de l’Etoile de Bessèges. Disputée sous un fort mistral, qui a conduit les organisateurs à faire le protocole des maillots à Brouzet les Ales, la troisième étape, menant le peloton de Saint Christol les Ales au sommet du Mont Bouquet a vu la victoire du danois Mattias Skjelmose-Jensen de l’équipe Trek-Segafredo. Le dernier vainqueur du Tour du Luxembourg s’est imposé devant l’américain Nelson Powless (EF Éducation) et Pierre Latour (Total Énergies). Arrivé plus d’une minute après le vainqueur du jour, Arnaud De Lie (Lotto Dstny) perd son maillot corail de leader. C’est donc Skjelmose qui partira le dernier demain dans les rues d’Ales pour le finale de cette 53e édition.

Arrivé quelques minutes après le vainqueur du jour, Alexandre Delettre était déçu de ne pas avoir pu plus aider son leader Benjamin Thomas, qui perd 1´53 et ne pourra pas sauver son titre de l’an dernier. " c’était une journée difficile, très dur. Du début à la fin, ça a été très compliqué. Il y avait de grosses rafales, un groupe est parti devant et il a fallu chasser derrière.. Je sais pas trop ce qui s’est passé dans le final, mais ça va être compliqué. J’ai eu un problème mécanique à 40 bornes de l’arrivée, j’ai dû changer de vélo et chasser pendant 20 kms pour rentrer. J’ai essayé les aider comme j’ai pu dans le final. J’ai pas fait ce que j’aurais dû faire dans la bosse mais c’est comme ça".

Le coup d’œil de Bertrand: Mattias Skjelmose dompte le mistral et la concurrence. 

Le prodige Danois, un de plus, a montré son grand potentiel et tout son talent sur les pentes du Mont Bouquet balayées par un vent violent et glacial. Grand animateur de la journée, dans une échappée XXL en présence du leader Arnaud De Lie, remarquable de courage et bout de lui même au sommet, le coureur de la Trek a accéléré dans les derniers mètres pour battre presque au sprint l'homme en forme du moment l'Americain Powless. Les Français Latour et Sivakov cédèrent du terrain dans les derniers hectomètres, mais ils auront fait comme Pinot une superbe ascension du Bouquet. Dans des conditions dantesques le Danois de la Trek prend le maillot de leader de l'Etoile, avant le dernier contre la montre de dimanche, face à une telle démonstration il semble difficile de pouvoir empêcher le vainqueur du Tour du Luxembourg de remporter l'épreuve demain.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"UN MOIS APRÉS MON OPERATION, MON GENOU SE PORTE BIEN...MAIS ST AMAND A DÉCIDÉ DE NE PAS ME RECONDUIRE...JE SUIS DONC A LA RECHERCHE D'UN CLUB"

LES NÎMOISES N'Y ARRIVENT TOUJOURS PAS

"4 MONTÉES EN 4 ANS...JE SUIS FIER. MAIS ON NE COMPTE PAS S'ARRETER LA"