"ON A TOUS UN MENTAL...L'IMPORTANT, C'EST D'EN PRENDRE CONSCIENCE"

"Le mental est un des quatre piliers du sportif avec la technique, la tactique et le physique. Si il en manque un, la performance s'en ressent". Avec Cedric Boutavin, ancien raseteur passé par le football en DHE à Vauvert, le tennis ou encore le Wake Board ou le Snowboard, on comprend vite que la notion de mental dans la carrière d'un sportif est essentielle. "Dire qu'on a pas de mental, comme on l'entend souvent, est inexact. On en a tous un...ce qui est important, c'est d'en prendre conscience. C'est une fausse idée reçue, c'est juste que le mental est mal utilisé". Alors, ce nîmois de 48 ans est devenu préparateur mental. A côté de son métier, il s'est découvert une passion pour ce côté que trop peu de sportifs travaillent encore. "C'est un milieu que je ne connaissais pas même en étant sportif. Il y a un an et demi, je me suis fait une rupture du tendon du biceps et toutes mes activités sportives se sont arrêtées. J'ai lu un article sur la préparation mentale et ça a touché ma curiosité. J'ai regardé, des vidéos, lu d'autres articles et j'ai creusé ça. J'ai alors cherché ce que je pouvais apporter aux sportifs. J'ai alors attaqué une formation en préparation mentale d'accompagnement du sportif". Car, il est persuadé que c'est une notion essentielle chez un sportif, que le mental agit sur les trois autres piliers du sportif. Pour argumenter ses dires, il prend l'exemple de l'AS Saint Etienne qui travaille avec une préparatrice mentale depuis le mois de décembre et depuis ce moment-là, les résultats des verts sont bien meilleurs. "Si je veux être plus explicite à un niveau individuel, je prends l'exemple d'un cavalier et de son cheval. Le mental, c'est le cavalier et le physique, c'est son cheval. les deux arrivent devant un fossé qu'il faut sauter. le cavalier est confiant, le cheval qui ne l'a jamais fait, va freiner. Mon rôle, c'est que le cavalier donne confiance à son cheval pour y arriver". Et cela comment à porter ses fruits avec cinq sportifs de la région. deux raseteurs Maxime qui participe au trophée de l'Avenir et Maxence, jeune élève en course camarguaise, Clement J, un coureur à pied avec des ambitions nationales, le jeune Clement, footballeur U13 et Cédric, tireur au pistolet au niveau national ont décidé de travailler avec Cédric. Principalement pour des problèmes de confiance en soi, de peur de l'échec et de gestion du stress. Son rôle est d'accompagner ces sportifs. "Je n'ai pas de baguette magique. je leur présente des outils de préparation et on va déceler des problématiques en profondeur en se posant cette question...qui veulent ils être dans leur sport??? On arrive à débloquer ces problématiques et souvent ce n'est aps ce qu'ils attendaient. L'objectif, c'est de les faire devenir autonome. On travaille beaucoup sur le qui on est, sur l'être et sur le qui veux tu être". Et ça marche, les premiers résultats sont là. Mais c'est pas mal de travail tant en séance en cabinet que sur le terrain...Alors Cédric Boutavin ne s'ennuie pas et vit cela avec passion...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES NÎMOISES N'Y ARRIVENT TOUJOURS PAS

"4 MONTÉES EN 4 ANS...JE SUIS FIER. MAIS ON NE COMPTE PAS S'ARRETER LA"

UZES N'A MÊME PAS PU FINIR LE TRAVAIL