"C'EST FRUSTRANT PARCE QUE CA SE JOUE SUR DES DÉTAILS"

La défaite d'un but, 25/26, face à Achenheim a sonné comme un implacable constat...Bouillargues a en effet perdu 8 matchs de moins de deux buts. A chaque fois, ça ne passe pas loin mais à chaque fois, ca se solde par une défaite ou un match nul comme contre Palente. Trop de points de perdus sur la plus petite des marges pour pouvoir espérer mieux que cette septième place. Avec 122 buts cette saison, et 6 samedi face à l'ATH, Enola Grollier a pourtant tiré l'équipe vers le haut cette saison. Celle qui est la 5e buteuse de D2 est en interview sur JuSports30 avant un départ en fin de saison...vers Toulon. 

JS30: Quel est ton sentiment après cette défaite d’un but face à Achenheim ?

Énola Grollier: C’est frustrant parce que ça se joue à des détails. On était pas loin…Comme il y a 15 jours contre la Stella Saint Maur. On oublie pas qu’on a tenu le match et notamment nos objectifs. L’envie et l’esprit d’équipe. Ce sont deux matchs qui se ressemblaient face à de grosses équipes, de haut de tableau et même si on a fait des erreurs, on garde du positif de ces deux rencontres.

JS30: On a quand même l’impression que c’est un éternel recommencement cette saison. Vous êtes pas loin, comme contre la Stella, Clermont ou Noisy, mais finalement vous ne passez jamais le cap?

EG: Je pense que c’est l’expérience de l’équipe et la maturité qui nous font défaut. On a eu pas mal de recrues sur des postes majeurs. Dans ces moments-là, on perd de rien. Aux moments clés du match, l'A.T.H, elles ne perdent pas le ballon. Nous, on a pas certaines bases et certaines ruses pour gagner ces matches la. 

JS30: À titre perso, comment t’es-tu sentie lors de ce match ? Tu avais peu jouer contre la Stella lors de ton retour de blessure?

EG: Je me suis senti beaucoup mieux. Contre la Stella, ça avait été compliqué et frustrant de ne pas jouer. J’étais blessée au pouce mais j'avais beaucoup d’envie dans les jambes. Là ça m’a fait du bien même si il y a défaite. Les sensations étaient bonnes et je n’ai pas joué strappé donc c'est positif. 

JS30: Toulouse vendredi soir, c’est l’occasion de mettre fin à une série de trois matchs sans victoire?

EG: Oui, totalement, et on s’y prépare. La victoire est impérative mais sans se mettre trop de pression car ça pourrait nous faire déjouer. Si elles sont derrières au classement, on a pas gagné avant d’avoir joué le match. Les deux derniers matches, même il y a deux défaites, doivent nous servir et on doit gagner.

JS30: L’objectif, c’est de bien finir la saison avant de partir à Toulon?

EG: Oui, forcément, il me reste cinq matchs à jouer sous les couleurs de Bouillargues. Je veux profiter à fond et donner tout ce que je peux donner. Même si on ne joue plus rien, je suis une compétitrice et je veux gagner.

JS30: En parlant de Toulon, comment cela s'est fait et pourquoi ce choix, sachant que le club n’est pas sûr de se maintenir en Ligue Butagaz Énergie?

EG: J’ai eu le futur coach* de Toulon, et malgré quelques contactsavec des clubs de D1 de D2, ça à de suite accroché, avec lui, notamment à sa façon de voir le côté sportif de l’équipe. Ça n'a pas été une décision facile à prendre, je ne l’ai pas prise en deux jours, mais j’ai senti que tous les feux étaient au vert. C’est un projet qui m’intrigue. Franchement, ça ne me gêne pas si l’équipe descend, même si j’espère un maintien. Le projet est très clair, si il y a descente, l'objectif sera de remonter de suite. 

*Joel Da Silva            Crédit photos: Bouillargues Handball Nîmes Métropole 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"UN MOIS APRÉS MON OPERATION, MON GENOU SE PORTE BIEN...MAIS ST AMAND A DÉCIDÉ DE NE PAS ME RECONDUIRE...JE SUIS DONC A LA RECHERCHE D'UN CLUB"

LES NÎMOISES N'Y ARRIVENT TOUJOURS PAS

"4 MONTÉES EN 4 ANS...JE SUIS FIER. MAIS ON NE COMPTE PAS S'ARRETER LA"